Vendredi,  22 janvier 2021  8:42

Proposition non sollicitée de PKP : Transat remet les pendules à l’heure


Proposition non sollicitée de PKP : Transat remet les pendules à l’heure

Transat A.T. a senti le besoin de remettre les pendules à l’heure à la suite de reportages ayant fait état d’une proposition d’acquisition de ses actions par Gestion MTRHP, une société d'investissement de Pierre Karl Péladeau.

Des reportages ont évoqué une offre à 6 $ par action, qui aurait été présentée le 22 décembre par MTRHP, et qui demeurerait valide pendant 24 heures dans l'éventualité du rejet de l'arrangement avec Air Canada par les autorités de réglementation.

LIRE PLUS – Les actionnaires de Transat votent à 91 % en faveur du plan d'arrangement révisé avec Air Canada 

Rétablir les faits

Cette information est toutefois inexacte, souligne Transat, par voie de communiqué. La proposition actuelle de MTRHP offre un prix de 5 $ par action – soit le même prix que l’offre d’Air Canada. 

Qui plus est, la proposition de MTRHP ne s'appuie pas sur « un financement ferme et entièrement engagé », ajoute Transat, car MTRHP n’a pas fourni de preuve qu’elle dispose de liquidités suffisantes pour procéder à l'acquisition.

Transat mentionne aussi que la proposition non sollicitée de MTRHP ne prévoit pas un financement suffisant pour couvrir ses besoins en fonds de roulement en 2021, lesquels sont évalués à environ 500 M$.

L’illusion d’une solution de rechange

Transat explique vouloir clarifier la situation pour que les actionnaires et les autres parties prenantes ne soient pas induits en erreur. 

« Cette offre […] semble avoir été faite dans le but d'influencer négativement le processus d'approbation réglementaire en suggérant qu'il existe une solution de rechange si les autorités de réglementation choisissent de rejeter l'arrangement entre Transat et Air Canada », déclare Jean-Yves Leblanc, président du comité spécial du conseil d'administration de Transat.

D’où vient la confusion ?

L’information véhiculée dans certains reportages selon laquelle MTRHP offre 6 $ par action provient vraisemblablement d’une proposition antérieure de MTRHP – déjà rejetée à la mi-décembre.

En effet, dans un communiqué publié le 15 décembre, Transat avait indiqué avoir reçu et examiné soigneusement cette proposition d'acquisition, en vue de déterminer si elle pouvait constituer une « proposition supérieure » (aux termes de la convention d'arrangement avec Air Canada). 

Toutefois, après un examen attentif et rigoureux, le conseil d'administration de Transat avait conclu que la proposition de MTRHP n'était pas dans l'intérêt véritable de Transat et de ses parties prenantes.

Soutien unanime à l'acquisition par Air Canada

Considérant la proposition actuelle et les propositions antérieures de MTRHP comme « incompatibles avec les intérêts de Transat », le conseil d'administration de Transat confirme à nouveau son soutien unanime à l'arrangement avec Air Canada.

« Nous croyons toujours que la proposition d'Air Canada demeure la meilleure option pour l'avenir de Transat, particulièrement dans le contexte de la pandémie et de ses effets dévastateurs sur les compagnies aériennes », déclare Jean-Yves Leblanc.

Le conseil estime que l'arrangement avec Air Canada est dans l'intérêt véritable de Transat et de ses parties prenantes et qu'il est équitable pour les actionnaires de Transat. 

Ces derniers, rappelons-le, ont approuvé l'arrangement à hauteur de 91 % des voix exprimées lors de l'assemblée extraordinaire tenue le 15 décembre 2020. 

L'arrangement a également reçu l'approbation finale de la Cour supérieure du Québec le 18 décembre 2020.

                                        

LIRE PLUS – Vote des actionnaires : «Nous sommes satisfaits», déclare Jean-Marc Eustache 

Indicateur