Vendredi,  3 février 2023  17:48

Perturbations des Fêtes: le ministre et les transporteurs mis sur la sellette par le Comité des transports


Perturbations des Fêtes: le ministre et les transporteurs mis sur la sellette par le Comité des transports
En haut à droite : Omar Alghabra. En bas à gauche : Len Corrado; à droite : Julie Vignola.

Comme prévu, le Comité permanent des transports, de l'infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes a tenu une première audience hier (12 janvier) sur les retards de voyage et sur les lacunes dans le traitement des passagers aériens constatés à la fin de décembre dernier.

Parmi les témoins représentant le gouvernement, outre le ministre des Transports Omar Alghabra, on a remarqué des représentants de l’Office des transports du Canada (OTC) et du ministère des Transports (Transport Canada).

Du côté des acteurs de l’industrie, Air Canada, Sunwing, WestJet, les aéroports de Montréal (YUL), Toronto (YYZ) et Vancouver (YVR) ainsi que le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) ont été représentés par des dirigeants.

Mentionnons également la participation d’autres intéressés, comme Vol en retard, Option consommateurs, le Centre pour la défense de l’intérêt public… Sans oublier le désormais célèbre défenseur des droits des voyageurs aériens, Gábor Lukács.


L’industrie blâme Mère Nature, mais reconnait des torts

Personne n’a remis en question l’ampleur des perturbations qui ont mis les voyageurs canadiens dans l'embarras pendant les fêtes.

Même si Mère Nature a été largement blâmée pour avoir causé le chaos qui a perturbé des centaines de vols dans les jours précédant et suivant le jour de Noël, les représentants des trois compagnies aériennes ont admis que le traitement des passagers pendant les vacances était inacceptable – notamment en ce qui concerne les communications avec les clients concernés.


« Nous aurions pu faire mieux »

Sunwing a été longuement cuisiné par les membres du Comité. « Nous aurions pu faire mieux », a reconnu le président de Sunwing Airlines, Len Corrado, en présentant de nouveau ses excuses et en détaillant ses explications sur les défaillances de la compagnie.

Le président des opérations touristiques du Groupe de voyage Sunwing, Andrew Dawson, a précisé que Sunwing avait reçu 7000 plaintes pour divers problèmes, notamment des dépenses supplémentaires engagées et des remboursements…


Vers un renforcement de la Charte des voyageurs

Les perturbations survenues durant les Fêtes ont aussi incité des milliers de Canadiens à demander une indemnisation en vertu du Règlement sur la protection des passagers aériens (RPPA) – mieux connu sous son surnom de Charte des voyageurs aériens.

Lors de son témoignage, le ministre Alghabra s’est montré ouvert à modifier le RPPA pour renforcer la protection des passagers. Le ministre estime que le fardeau devrait être sur les épaules des compagnies aériennes et non sur celles de leurs clients.

De fait, une nouvelle législation pourrait être introduite dès ce printemps.


Une « responsabilité partagée » ?

WestJet et Air Canada ont toutefois plaidé pour que le RPPA soit réformé afin que les compagnies aériennes ne soient pas seules à être tenues responsables des retards et des annulations – mais aussi les entités gouvernementales, les autorités aéroportuaires, NAV Canada, etc.


La question de la protection des commissions abordée !

La question de la protection des commissions des agents de voyages a aussi été abordée pendant l’audience. Ainsi, la députée du Bloc Québécois, Julie Vignola, a demandé à Sunwing s’il est courant de ne pas payer les agents « même s'ils ont fait leur travail correctement ».

Disant compatir avec le secteur, Andrew Dawson a fait valoir que ne verser une commission que sur les voyages accomplis est une « pratique courante » dans l'industrie. Il a mentionné que Sunwing a des incitatifs pour récompenser les agents et qu'elle cherche des moyens de les améliorer pour maintenir leur partenariat.

La députée Vignola a néanmoins déploré le fait que les agents ne reçoivent pas la compensation qui leur est due, notant que la plupart sont des femmes pour qui il s’agit d’une source de revenus essentielle.





Pour toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX. Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.



Indicateur