Jeudi,  24 septembre 2020  13:59

En prévision de «l'après», le Canada publie son «Plan de vol»


En prévision de «l'après», le Canada publie son «Plan de vol»

Même si le gouvernement du Canada recommande toujours aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel à l’étranger, cette situation finira bien par finir ! C’est dans cette optique qu’Ottawa vient de publier le « Plan de vol du Canada pour la navigation dans le contexte de la COVID-19 ».

« Cela est particulièrement important au moment où les autorités, tant au Canada qu’à l’étranger, commencent à prendre des mesures d’ouverture et à lever certaines restrictions relatives aux voyages », souligne Transports Canada par voie de communiqué.

LIRE PLUS : Ce que propose l’OACI pour réduire le risque de transmission de la COVID-19 en avion

Pour la sécurité des voyages aériens

« Ce plan exhaustif permet d’harmoniser les mesures prises par le gouvernement et ses partenaires de l’industrie avec les nouvelles pratiques exemplaires à l’échelle internationale ayant pour objectif de protéger les passagers et les travailleurs du secteur aérien de la COVID-19 », explique le ministre des Transports, Marc Garneau.

Changements importants

En vertu de ce plan d’action, des changements importants s’appliqueront désormais à tous les aspects des voyages aériens, tant dans les aéroports qu’à bord des appareils.

Ces changements comprennent :

  • des restrictions relatives aux voyages;
  • le port obligatoire de couvre-visages pour les passagers et les membres d’équipage;
  • des vérifications obligatoires de l’état de santé des passagers menées par les transporteurs aériens avant l’embarquement des passagers;
  • la vérification de la température des personnes dans les aéroports canadiens les plus achalandés et aux points de départ de tous les vols à destination du Canada;
  • une limitation des services aux passagers et des déplacements des passagers durant le vol;
  • des pratiques et mesures de nettoyage et de désinfection renforcées.

Les méthodes et les mesures appliquées dans les aéroports sont, entre autres :

  • l’utilisation de systèmes améliorés de conditionnement et de filtration de l’air;

  • le nettoyage fréquent des surfaces souvent touchées;

  • l’implantation de nouvelles technologies de balayage des cartes d’embarquement sans contact;

  • la mise en place de mesures d’éloignement physique.

Aucun cas attribuable à une transmission entre passagers

Transports Canada souligne que les avions de passagers modernes sont conçus pour réduire les risques de transmission virale.

« L’échange d’air s’y effectue à un rythme soutenu et la plupart des gros aéronefs commerciaux sont équipés de systèmes de filtration à haute efficacité (HEPA). De plus, la hauteur des dossiers des sièges et le fait que presque tous les passagers soient orientés dans la même direction lorsqu’ils sont assis réduisent la probabilité de propagation du virus entre les rangées. »

De fait, à ce jour, le gouvernement du Canada n’est au courant d’aucun cas attribuable à une transmission entre passagers lors de vols à destination ou en provenance du Canada.

Néanmoins, le travail se poursuit « en vue de renforcer les processus de recherche de contacts pour diminuer davantage et quantifier plus précisément le risque de transmettre la COVID-19 durant un voyage aérien ».

Transports Canada précise que le Plan de vol du Canada s'appuie sur le document Take-off de l'OACI et qu'il sera perfectionné à mesure que le gouvernement du Canada en apprendra davantage sur la COVID-19 et que les pratiques exemplaires à l’international évolueront.


Indicateur