Nouvel accord Canada-É.-U. sur le prédédouanement : qu’est-ce que ça va changer ?


Nouvel accord Canada-É.-U. sur le prédédouanement : qu’est-ce que ça va changer ?
U.S. Customs and Border Protection/Flickr
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Lorsqu’ils se sont rencontrés à Washington jeudi dernier, le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Donald Trump ont convenu de mettre en œuvre un nouvel accord de prédédouanement entre le Canada et les États-Unis. Qu’est-ce que ça va changer exactement ?

A priori, ça ne changera pas grand-chose pour les usagers des aéroports canadiens où le service de prédédouanement est déjà offert, depuis longtemps. On parle ici des aéroports Montréal-Trudeau, Toronto Pearson, Ottawa Macdonald-Cartier, ainsi que des aéroports de Vancouver, Halifax, Calgary, Edmonton et Winnipeg.

Ça ne changera pas grand-chose non plus pour les usagers des aéroports Jean-Lesage de Québec et Billy-Bishop de Toronto. Le service de prédédouanement n’y est pas encore offert, certes, mais il est déjà annoncé, approuvé et attendu avec impatience. En fait, les autorités des deux aéroports n’attendent que de connaître le cadre législatif fédéral pour entamer la réalisation des projets de prédédouanement.

LIRE PLUS : YQB en plein essor... malgré le prédédouanement qui se fait attendre !

La vraie nouveauté

Ce qu’il y a de vraiment nouveau, par contre, dans l’annonce de Justin Trudeau et Donald Trump, c’est que, d’une part, les opérations de prédédouanement de voyageurs pourront être étendues à d’autres aéroports. D’autre part, elles pourront aussi s’appliquer aux voyageurs traversant la frontière canado-américaine par voie terrestre, ferroviaire et maritime.

Qui plus est, le prédédouanement pourra aussi s’appliquer aux marchandises, et non plus seulement aux personnes.

Cette facilitation des déplacements des voyageurs et du fret paraît une bonne nouvelle. Toutefois, le gouvernement du Canada n’a pas encore annoncé quand exactement les nouvelles mesures seront mises en place.

Indicateur