Norwegian : fin des vols vers la Guadeloupe et la Martinique


Norwegian : fin des vols vers la Guadeloupe et la Martinique
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

La compagnie norvégienne à bas coût a annoncé qu'elle cesserait d'ici le 31 mars prochain, ses liaisons saisonnières entre l'Amérique du Nord et les Caraïbes, dont ses vols vers la Guadeloupe et la Martinique depuis Montréal.

Norwegian justifie sa décision en expliquant connaître des difficultés financières.

« Bien que nos routes en Guadeloupe et en Martinique se soient relativement bien comportées, elles n'étaient financièrement pas viables. Nous avons bénéficié d’un excellent soutien de la part de ses partenaires, des offices de tourisme et des aéroports, mais le service, qui prendra fin le 31 mars, ne reviendra pas pour la saison hivernale  prochaine. La Guadeloupe et la Martinique sont des joyaux cachés des Caraïbes et de grandes destinations touristiques. Nous espérons sincèrement qu'un transporteur basé aux États-Unis sera en mesure d'intervenir et de combler le vide, car nous avons considérablement accru la notoriété de ces deux îles merveilleuses », explique Norwegian par voie de communiqué à PAX.

La compagnie aérienne avait pourtant inauguré en grande pompe ces deux lignes aériennes à l'automne 2018. Le 29 octobre 2018, le premier avion en sol canadien se posait à l'aéroport Pierre-Elliott Trudeau puis redécollait quelques minutes plus tard vers Pointe-à-Pitre, avec ses premiers clients.

LIRE PLUS : Premier vol de Norwegian depuis Montréal vers la Martinique

Trois jours plus tard, c'était au tour de Fort-de-France de recevoir le vol inaugural de Norwegian depuis Montréal, dans une atmosphère festive et joyeuse. Cinq mois plus tard, l'ambiance n'est définitivement plus à la fête.

Contacté par PAX, le Comité du Tourisme Martininquais n'a pas voulu réagir davantage par rapport à ce qu'elle avait déjà déclaré sur leur page Facebook :

« Le Comité Martiniquais du Tourisme a réagi immédiatement à cette annonce et poursuit les négociations avec Norwegian et d'autres compagnies afin de conserver la densité de la desserte aérienne en provenance de l'Amérique du Nord », peut-on y lire.


VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur