Mise à pied de 400 autres pilotes chez WestJet: l’ALPA fustige «l’immobilisme du gouvernement»

  • Aviation
  •   02-04-2021  10:47
  •   Pax Global Media

Mise à pied de 400 autres pilotes chez WestJet: l’ALPA fustige «l’immobilisme du gouvernement»
Tim Perry, président de l’ALPA Canada.
Pax Global Media

À la suite de la mise à pied de plus de 400 pilotes supplémentaires chez WestJet et alors que l’incertitude plane toujours chez d’autres principaux transporteurs, dont Air Transat, la division canadienne de l’Association internationale des pilotes de ligne (ALPA) fustige de nouveau « l’immobilisme du gouvernement canadien ».

« Le secteur canadien de l’aviation est un élément essentiel de l’économie canadienne », indique Tim Perry, président de l’ALPA Canada, dans une déclaration datée du 1er avril.

Il rappelle qu’avant la COVID-19, l’industrie employait plus de 141 000 Canadiens avec une empreinte économique de 50 G$ et soutenait des millions d’autres bons emplois et familles partout au pays.

LIRE PLUS – Les pilotes crient «mayday» en vidéo; les agents de bord utilisent des panneaux ! 

Le gouvernement tergiverse et accroît l'incertitude

« Malheureusement, le gouvernement continue de ne pas réagir adéquatement aux effets de la crise de la COVID-19 sur le secteur canadien de l’aviation. Alors que le gouvernement continue de tergiverser, l’industrie devient de plus en plus vulnérable de jour en jour. »

Et les emplois continuent de disparaître, enchaîne-t-il.

« Près de 10 000 carrières chez WestJet demeurent en suspens, et on compte aujourd'hui seulement 4 800 employés, comparativement à 14 000, il y a à peine 12 mois. Plus de 400 autres employés, dont moi-même, ont été mis à pied en date d'aujourd’hui. »

Tim Perry souligne que son syndicat représente également les pilotes d’Air Transat – « où l'avenir professionnel de près de 5 000 travailleurs hautement qualifiés reste à définir ».

« En plus de ne pas avoir réussi à atténuer les répercussions de la pandémie, notre gouvernement a consacré 18 mois à délibérer sur la vente imminente de cette compagnie aérienne à un autre concurrent de l'industrie, ce qui n'a fait qu'accroître l'incertitude. »

LIRE PLUS – Quand l’aviation demande de l’aide et reçoit… de nouvelles mesures restrictives ! 

Avant qu'il ne soit trop tard…

L'ALPA invite de nouveau le gouvernement à travailler avec l’industrie pour évaluer pleinement les solutions afin de garantir une industrie solide et stable « avant qu'il ne soit trop tard. »

« À moins de trois semaines du budget fédéral, nous continuerons de promouvoir nos nombreuses recommandations bien articulées et fondées sur la science et nous encourageons vivement le gouvernement à veiller à ce que les groupes syndicaux, tel l'ALPA Canada, participent aux discussions concernant la mise en œuvre d'un programme d'aide financière ciblé à l'aviation qui offre un soutien direct aux compagnies aériennes qui ont été considérablement touchées par la pandémie de la COVID-19 », déclare Tim Perry.

« Toute aide financière à l'industrie, qui ne soutient pas les employés, serait considérée comme un échec de ce gouvernement », conclut-il.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur