Dimanche,  25 octobre 2020  23:35

Masque obligatoire : WestJet implante une politique de tolérance zéro

  • Aviation
  •   28-08-2020  10:28
  •   Pax Global Media

Masque obligatoire : WestJet implante une politique de tolérance zéro
Pax Global Media

WestJet implante une politique de tolérance zéro, à compter du 1er septembre, pour ce qui est du port du couvre-visage. 

« Si vous choisissez de ne pas porter de masque, vous choisissez de ne pas voler avec nous », affirme le transporteur, en réitérant que la sécurité de ses passagers trône au sommet de ses priorités.

LIRE PLUS : Les voyageurs qui refusent de porter un couvre-visage s’exposent à des sanctions

Les contrevenants à la politique du Groupe WestJet seront passibles de pénalités, y compris le refus d’embarquement, le retour de l’aéronef à la porte d’embarquement pour débarquer le passager, et l’interdiction de voyager pendant jusqu’à un an avec tous les membres du Groupe. (Outre WestJet, celui-ci englobe WestJet Encore, WestJet Link et Swoop.)

« La grande majorité de nos invités sont heureux de se protéger et de se protéger mutuellement en se conformant aux exigences. Cette politique améliorée clarifie la façon dont nous allons appliquer le règlement pour ceux qui ne le font pas », a expliqué Ed Sims, PDG du Groupe WestJet.

Comment ça va se passer

WestJet rappelle que l’obligation du masque s’applique à tous les passagers de plus de deux ans. Les voyageurs qui doivent en être exemptés pour des raisons de santé doivent produire une note médicale certifiée. Les passagers peuvent retirer leur masque pour manger ou boire à bord, mais doivent le remettre dès qu’ils ont terminé.

LIRE PLUS : Vous ne pouvez pas porter de masque pour des raisons médicales? Prouvez-le... ou ne prenez pas l’avion!

WestJet précise que la non-conformité à sa politique sur le port du masque à bord sera gérée au moyen d’un processus en trois étapes :

1. On demandera d’abord aux passagers de mettre le masque lors d’une discussion avec l’équipage de cabine.

2. Les passagers recevront un avertissement indiquant que des masques sont requis et que la conformité est nécessaire.

3. Les passagers seront avisés que la non-conformité entraînera un avis de suivi indiquant qu’ils seront inscrits sur une liste d’interdiction de vol pendant 12 mois.

Améliorations apportées au dépistage des contacts

D’autres mises à jour en matière de sécurité ont été annoncées, hier (27 août) par WestJet.

Ainsi, à compter du 1er septembre, les passagers devront obligatoirement fournir leurs coordonnées lors de l’enregistrement en ligne et à l’aéroport, avant la délivrance d’une carte d’embarquement. Il incombera au voyageur de fournir des renseignements exacts.

Cette mesure vise à aider l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et les organismes de santé publique provinciaux à retracer les contacts de personnes infectées par la COVID.

0 cas de transmission

WestJet se flatte d'être être la seule compagnie aérienne canadienne à offrir une transparence complète en informant le public des vols touchés par la COVID-19.

Ainsi, entre le 23 mars et le 25 août, WestJet indique avoir a accueilli plus de 725 000 passagers à bord de 19 370 vols. De ce nombre, la compagnie aérienne a été avisée que des personnes infectées ont été détectées sur un peu plus de 230 vols – ce qui représente moins de 1 % des vols. Parallèlement, Swoop a effectué 1070 vols transportant 10 3000 voyageurs. Des personnes infectées ont volé à bord de huit vols, ce qui représente également moins de 1 % des vols.

Malgré la présence de personnes infectées sur ces vols, aucun cas de transmission n’a été signalé à bord d’un appareil de WestJet.

LIRE PLUS : Aucun cas de COVID attribuable à une transmission entre passagers au Canada

Indicateur