L’IATA presse Ottawa d’aider les compagnies

  • Aviation
  •   04-05-2020  9:36
  •   Pax Global Media

L’IATA presse Ottawa d’aider les compagnies
Pax Global Media

L’IATA demande au gouvernement canadien d’accorder une aide financière d’urgence aux compagnies aériennes qui luttent pour survivre aux conséquences dévastatrices de la crise de la COVID-19.

LIRE PLUS : Les lignes aériennes du Canada appellent Ottawa au secours : « le temps presse ! »

L’IATA évalue que les recettes générées par les compagnies aériennes dans le marché canadien vont diminuer de 14,6 G$ CAN (-43,2%). Cela met en péril près de 250 000 emplois au Canada. Toujours selon l’Association, cela menace la contribution au PIB canadien de 25,4 G$ CAN générée par l’aviation directement et par le tourisme lié à l’aviation.

« Les compagnies aériennes vivent leurs heures les plus sombres. Le trafic de passagers est pratiquement interrompu, et les réserves de trésorerie sont presque inexistantes. Les conséquences pour l’économie du Canada sont graves. Le soutien du gouvernement est nécessaire dès maintenant pour que le Canada conserve une industrie aérienne viable, capable de diriger la reprise économique », a déclaré Peter Cerdá, VP régional de l’IATA pour les Amériques.

Le soutien gouvernemental est urgent pour permettre aux compagnies aériennes de maintenir les liquidités nécessaires pour survivre aux prochains mois et protéger les emplois générés par l’industrie du transport aérien.

« Les compagnies aériennes ont pris des mesures d’urgence pour préserver leurs liquidités. Mais elles sont parmi les plus touchées par la crise. À l’échelle mondiale, l’industrie risque une crise de liquidité qui pourrait atteindre 84,7 G$ au deuxième trimestre, à la suite d’une baisse de la demande de l’ordre de 80% ou plus », rappelle M. Cerdá.

D’autres gouvernement le font…

L’IATA mentionne aussi que certains gouvernements ont déjà pris des mesures pour aider leurs compagnies aériennes nationales.

Ainsi, les États-Unis ont octroyé 61 G$ US pour aider le secteur de l’aviation; la République de Corée a promis un soutien financier aux transporteurs locaux qui offrent un service complet jusqu'à concurrence de 1,86 G$ US; la France a annoncé un programme d’aide financière évalué à 7 G €.

LIRE PLUS - IATA : « L’industrie est en chute libre et nous n’avons pas atteint le fond »

L’IATA affirme que le transport aérien au Canada contribue au PIB du pays à hauteur de 51,4 G$ CAN et soutient quelque 633 000 emplois (directs et indirects). Les dépenses des touristes étrangers apportent encore 16,7 G$ CAN, ce qui porte la contribution totale à 68,1 G$ CAN. Au total, 3,2% du PIB du pays provient de l’apport du secteur aérien et des touristes étrangers qui arrivent au pays par avion.

« Quand le virus de la COVID19 sera maîtrisé, l’activité économique mondiale va redémarrer et une industrie aérienne viable sera essentielle à la reprise. Dans un pays aussi vaste que le Canada, c’est une bouée de sauvetage dont dépendent les gens et les entreprises », conclut Peter Cerdá.

Indicateur