Mercredi,  19 janvier 2022  3:42

«Les voyageurs ne devraient pas être pénalisés par des restrictions qui n’ont qu’un impact limité sur la sécurité»

  • Aviation
  •   17-12-2021  11:46
  •   Pax Global Media

«Les voyageurs ne devraient pas être pénalisés par des restrictions qui n’ont qu’un impact limité sur la sécurité»
Pax Global Media

Réagissant aux tests dans les aéroports et au nouvel avertissement aux voyageurs, le Conseil des aéroports du Canada (CAC) affirme que les voyageurs ne devraient pas être pénalisés par des restrictions qui n’ont qu’un impact limité sur la sécurité.

LIRE PLUS – Préoccupés par la «faisabilité» des nouvelles mesures à la frontière, les aéroports souhaitent des tests hors site 

« Ce variant se répand déjà dans la collectivité et devrait bientôt devenir la souche dominante de COVID-19 au Canada », souligne le CAC, en rappelant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime aussi que les interdictions totales de voyager n’empêcheront pas la propagation d’Omicron à l’échelle internationale.

« Les Canadiens seraient mieux servis si le gouvernement fédéral cessait de restreindre les voyages et se concentrait plutôt sur les mesures que nous savons être efficaces pour ralentir le virus : accélérer la vaccination, mettre en œuvre des tests normalisés et prévisibles (y compris des tests à domicile et des tests rapides), et maintenir la distanciation sociale et le port du masque », insiste le CAC.

De l’incertitude et des inquiétudes évitables

Aux yeux du Conseil, la confusion autour des tests dans les aéroports et les nouveaux avis aux voyageurs provoquent « de l’incertitude et des inquiétudes évitables pour les voyageurs » – qui ont pourtant « fait leur part du travail ».

« Ils se sont fait vacciner, ont fait la queue pour les tests et se sont conformés aux exigences du port du masque et de la distanciation », rappelle le CAC, en soulignant que les exigences du Canada en matière de vaccins, de restrictions sur les voyages aériens et de protocoles de tests sont « parmi les plus stricts au monde ».

Certes, le CAC reconnaît que le gouvernement du Canada a l’obligation d’assurer la sécurité des Canadiens compte tenu de l’impact du variant omicron. Il estime toutefois que le gouvernement devrait agir sans créer confusion et incertitude pour les Canadiens – « surtout juste avant la période des Fêtes, ce qui entraîne des répercussions négatives sur la vie et les moyens de subsistance ».

« Nous demandons au gouvernement de collaborer directement avec les aéroports pour s’assurer que le contrôle à l’arrivée est simple et intuitif pour les passagers et évite les embouteillages et les files d’attente inutiles », conclut le CAC.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur