Les voyageurs canadiens de demain risquent d’avoir à assumer les coûts liés à la pandémie

  • Aviation
  •   31-05-2021  7:44
  •   Pax Global Media

Les voyageurs canadiens de demain risquent d’avoir à assumer les coûts liés à la pandémie
Pax Global Media

Selon un rapport du Conseil des aéroports du Canada (CAC), la connectivité aérienne et la compétitivité du Canada sont en péril.

« Sans un engagement plus actif du gouvernement fédéral, les voyageurs canadiens de demain risquent d’avoir à assumer les coûts liés à la pandémie », prévient le CAC.

LIRE PLUS – Aide fédérale de 740 M$ aux aéroports : un premier pas bienvenu, mais d’autres mesures seront nécessaires 

Le CAC rappelle que la pandémie a plongé les aéroports du Canada dans un profond gouffre financier. Les restrictions de voyage liées à la COVID ont déjà entraîné des pertes de revenus de 5,5 G$ pour les aéroports jusqu’à la fin de l’année. Qui plus est, les aéroports ont accumulé 2,8 G$ supplémentaires de nouvelles dettes, liées directement à l’exploitation durant la pandémie.

« Cette nouvelle dette, et ses coûts de portage, devront être remboursés, ce qui alourdira le prix du transport aérien », souligne le CAC.

Pleins feux sur les coûts pour les passagers

Les chefs de file de l’industrie de l’aviation et du milieu des affaires ont participé à un forum organisé le 27 mai sur la connectivité aérienne post-COVID et les coûts pour les passagers.

Le point de départ des discussions était un livre blanc publié récemment pour le CAC, qui examine les problèmes qui affecteront la reprise du transport aérien au Canada – notamment l’augmentation des coûts pour les voyageurs et la réduction de la connectivité.

Ce rapport souligne qu’une augmentation de 25 % du prix des voyages entraînerait une baisse de 20 % de la demande de transport des passagers. À son tour, cette augmentation aura un impact sur la connectivité, qui a chuté de 90 % dans certaines régions, laissant d’autres régions isolées et pratiquement sans aucun service.

Le Canada moins concurrentiel

Selon le livre blanc, la situation financière actuelle du secteur aérien et les mesures de réduction des coûts qui en découlent sont aussi susceptibles d’avoir une incidence sur la capacité des compagnies aériennes et des aéroports canadiens à concurrencer leurs homologues américains et étrangers.

« Cette situation constitue une véritable menace, parce que d’autres pays importants dans le secteur de l’aviation sont déjà en voie de rétablissement, tandis que les frontières du Canada restent fermées aux voyageurs internationaux depuis mars 2020. »

Aux yeux des dirigeants du monde de l’aviation et du milieu des affaires qui ont participé au forum, il ne fait donc pas de doute que la relance de l’aviation, le secteur aérien et la compétitivité globale du Canada feront face à d’énormes risques si le gouvernement fédéral ne s’engage pas fermement à mettre en œuvre un plan global pour assurer.

Les participants au webinaire ont néanmoins identifié plusieurs actions qui permettraient de réduire le risque que l’accès aux vols ou aux destinations soit plus difficile ou plus coûteux pour cette connectivité essentielle qui sera nécessaire pour les passagers comme pour le fret.

Pour consulter un résumé du livre blanc, cliquer ici.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur