Les revenus des compagnies aériennes plongeront de 55 % cette année


Les revenus des compagnies aériennes plongeront de 55 % cette année

Selon une nouvelle étude de l’IATA, la crise de la COVID-19 causera une chute des revenus de ventes de billets passagers des compagnies aériennes de 314 G$ en 2020, ce qui représentera un déclin de 55 % comparativement à 2019.

Selon l’IATA, la situation s’est donc nettement détériorée depuis le 24 mars, alors que les analyses évaluaient les pertes de revenus à 252 G$, soit -44 % par rapport à 2019.

Des restrictions de voyage pour longtemps

Au début d’avril, le nombre de vols était en baisse de 80 % à l’échelle mondiale, comparativement à 2019, ce qu’on attribue en grande partie aux restrictions de voyage imposées par les gouvernements pour contrer la propagation du virus.

Selon l’IATA, les marchés intérieurs pourraient voir une amorce de reprise au troisième trimestre, avec une première phase de levée des restrictions.

« Toutefois, les marchés internationaux seront plus lents à se rétablir, puisqu’il semble que les gouvernements vont maintenir ces restrictions de voyage plus longtemps. »

Aide urgente réclamée

Alors que les prévisions de l’industrie s’assombrissent de jour en jour, Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA, observe que l’échelle de la crise rend improbable une reprise en V.

« De façon réaliste, ce sera une reprise en U, le trafic intérieur se rétablissant plus rapidement que les marchés internationaux », dit-il, ajoutant que « sans aide urgente, plusieurs compagnies aériennes ne pourront survivre et contribuer à la reprise économique ».

Alors que le monde se dirige vers une récession, l’IATA préconise plusieurs formes d’aide que les gouvernements pourraient envisager, y compris le soutien financier direct aux transporteurs, des allègements fiscaux, ainsi que des prêts, des garanties de prêt et un soutien du marché des obligations de sociétés par les gouvernements ou les banques centrales.

Indicateur