Les nouvelles exigences fédérales forcent WestJet à réduire sa capacité et ses effectifs

  • Aviation
  •   08-01-2021  10:45
  •   Pax Global Media

Les nouvelles exigences fédérales forcent WestJet à réduire sa capacité et ses effectifs
Pax Global Media

En réponse aux nouvelles exigences fédérales de preuve de test COVID négatif avant un vol vers le Canada, WestJet vient d’annoncer une réduction du tiers de sa capacité.

« À la suite de l’annonce du gouvernement fédéral du 31 décembre concernant les tests avant le vol vers le Canada et du maintien de la quarantaine de 14 jours, nous avons constaté des réductions importantes des nouvelles réservations et des annulations sans précédent », a expliqué Ed Sims, président-directeur général de WestJet.

En raison l’élimination de plus de 230 départs hebdomadaires (dont 160 au pays), la capacité globale de WestJet est réduite de plus de 80 % par rapport à la même période en 2019. La compagnie aérienne réduira la fréquence des vols intérieurs de 160 départs.

En ce qui concerne les marchés internationaux, la réduction atteindra même 93 % d’une année à l’autre, alors que la compagnie aérienne n’exploitera que cinq vols quotidiens, comparativement à 100 l’an dernier.

WestJet suspend les 11 itinéraires suivants :

  • Edmonton-Cancun
  • Edmonton-Puerto Vallarta
  • Edmonton-Phoenix
  • Vancouver-Cancun
  • Vancouver-Phoenix
  • Vancouver-Puerto Vallarta
  • Vancouver-Cabo
  • Vancouver-Los Angeles
  • Vancouver-Palm Springs
  • Calgary-Las Vegas
  • Calgary-Orlando)

Treize destinations internationales et transfrontalières font les frais de la suspension saisonnière :

  • Antigua
  • Aruba
  • Barbade
  • Bonaire Huatulco
  • Ixtapa
  • Londres (Gatwick)
  • Mazatlán
  • Nassau (Bahamas)
  • Port of Spain
  • San Jose (Costa Rica)
  • Tampa
  • Turks et Caicos

L’équivalent de 1000 employés coupés

Avec seulement environ 150 départs quotidiens, WestJet reviendra à des niveaux jamais vus depuis juin 2001.

Cette réduction considérable de la capacité entraînera la mise à pied de l’équivalent de 1000 employés – par une combinaison de mises à pied temporaires, de congés non payés et d’heures réduites. Un gel de l’embauche sera également mis en œuvre.

« Malheureusement, cette nouvelle politique [du gouvernement du Canada] ne nous laisse pas d’autre choix que de placer à nouveau un grand nombre de nos employés en congé, tout en affectant la paye des autres. C’est un résultat cruel pour les employés loyaux et travailleurs qui ont travaillé avec diligence pendant la pandémie », commente Ed Sims.

Selon le PDG de WestJet, la politique gouvernementale incohérente afflige toute l’industrie du voyage et ses clients.

« Au cours des 10 derniers mois, nous avons préconisé un régime de tests coordonné en sol canadien, alors que cette nouvelle mesure précipitée cause aux voyageurs canadiens un stress et une confusion inutiles et peut rendre les déplacements inabordables, impossibles et inaccessibles pour les Canadiens, pour les années à venir », conclut Ed Sims.

Indicateur