Les États-Unis mettraient fin aux exigences de dépistage de la COVID pour les voyageurs aériens

  • Aviation
  •   10-06-2022  10:31
  •   Pax Global Media

Les États-Unis mettraient fin aux exigences de dépistage de la COVID pour les voyageurs aériens
Passagers à Morrisville. [Sharkshock/Shutterstock]
Pax Global Media

L'administration Biden annoncerait aujourd’hui (10 juin) que les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) abandonneront l'obligation pour les voyageurs aériens de se soumettre à un test de dépistage du COVID-19 avant d'entrer dans le pays, selon CNN qui tient l’information d’un haut responsable de l'administration.

LIRE PLUS – L’obligation de porter le masque (ou non) n’est PAS le principal obstacle à la reprise du voyage, dit l’ASTA 

La politique assouplie entrerait en vigueur pour les voyageurs aériens à destination des États-Unis à minuit le dimanche 12 juin, selon le reportage de CNN.

L'administration Biden a fait face à une pression intense ces dernières semaines pour abandonner les tests avant l'arrivée – une politique pandémique qui a pris fin le 1er avril au Canada pour les voyageurs entièrement vaccinés.

Le reportage de CNN indique que les CDC ont déterminé qu'il n'était plus nécessaire de maintenir la règle américaine en place « sur la base de la science et des données ». Les CDC devraient cependant réévaluer leur décision tous les 90 jours. Si les responsables déterminent alors qu'ils doivent rétablir la mesure, en raison d'un nouveau variant par exemple, ils le feront.

Les États-Unis ont mis en place les tests avant l'arrivée en janvier 2021. L'administration Biden aurait l'intention de travailler avec les compagnies aériennes pour assurer une transition en douceur. 

Nouvelle stratégie visant à accélérer le tourisme international

Cette décision, si elle se confirme, sera perçue comme une bonne nouvelle pour les voyageurs à destination des États-Unis et les professionnels du secteur du voyage. 

Rappelons que Roger Dow, président et directeur général de la U.S. Travel Association, demande depuis longtemps à la Maison-Blanche d'abandonner les tests avant l'arrivée.

« Plus de 40 pays ont supprimé en toute sécurité leurs exigences en matière de tests avant le départ et une enquête récente a révélé que 54 % des voyageurs internationaux étaient moins susceptibles de visiter les États-Unis si ces exigences étaient toujours en vigueur », a souligné M. Dow dans une déclaration en début de semaine.

La décision de l'administration Biden surviendrait peu après que le département américain du commerce ait dévoilé, en début de semaine, une nouvelle stratégie visant à accélérer le tourisme international en rationalisant le processus d'entrée dans le pays et en promouvant des destinations plus diversifiées. Intitulée National Travel and Tourism Strategy, cette nouvelle stratégie fixe un objectif de 90 millions de visiteurs internationaux d'ici 2027, qui dépenseront quelque 279 G$ par an, soit plus que les niveaux pré-pandémiques.


 







Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur