Le nombre de Canadiens revenant de l'étranger a atteint un sommet en décembre


Le nombre de Canadiens revenant de l'étranger a atteint un sommet en décembre
Source : Statistique Canada

Statistique Canada le confirme : le nombre de Canadiens revenant de l'étranger par avion a atteint un sommet en décembre.

« Le nombre de résidents canadiens qui sont revenus de l'étranger […] a augmenté de façon constante vers la fin de l'année », indique l’agence fédérale.

Ainsi, alors que le nombre moyen de voyages quotidiens de Canadiens rentrant de l'étranger par avion était de 1883 en octobre, il est passé à 2165 en novembre, puis à 3025 en décembre. Ce mois-là, 93 800 Canadiens sont revenus de l'étranger par avion.

Au total, 217 100 résidents canadiens sont revenus par avion au Canada au cours du quatrième trimestre.

« Bien que le nombre de résidents canadiens revenant d'un voyage à l'étranger par avion ait continué de progresser depuis le deuxième trimestre, il a encore représenté une petite fraction de son volume habituel », souligne toutefois StatCan.



Les arrivées dans l’ensemble

Dans l’ensemble, le nombre d'arrivées internationales au Canada par avion est resté faible tout au long du quatrième trimestre de 2020.

« Bien que les voyages internationaux par avion au Canada aient augmenté de façon constante depuis le creux enregistré en avril, le nombre de non-résidents et de Canadiens revenant au pays est demeuré bien inférieur au niveau observé avant la pandémie : il a diminué d'un total annuel de 20,8 millions en 2019 à 5,6 millions en 2020 », indique StatCan.

Les arrivées d’Américains

L’agence fédérale mentionne que les arrivées par avion de résidents des États-Unis au Canada au cours du quatrième trimestre ont atteint 25 800. Le volume quotidien moyen d'arrivées par avion est passé de 204 en octobre à 250 en novembre, puis à 385 en décembre.

Les arrivées d'outre-mer

Quant aux arrivées par avion des pays d'outre-mer (autres que les États-Unis), elles se sont chiffrées à 45 600 au cours du quatrième trimestre. En décembre, la moyenne quotidienne d'arrivées a atteint 662 (contre 436 en novembre).

StatCan précise que les arrivées de France, « un pays qui compose avec une recrudescence de la COVID-19 », se sont chiffrées à 5400 au quatrième trimestre.

Les arrivées du Royaume-Uni (le deuxième marché en importance de voyages en provenance d'Europe après la France) se sont établies à 4 800 au quatrième trimestre.

« Toutefois, les arrivées par avion du Royaume-Uni ont cessé brusquement le 23 décembre, lorsque le gouvernement fédéral a interdit tous les vols en provenance de ce pays en raison de la détection d'un nouveau variant du coronavirus. »

Mais est-ce grave… ou anecdotique ?

Ces arrivées internationales au Canada méritent-elles de constituer une importante préoccupation du point de vue de la santé publique ?

Si une réponse affirmative à cette question va de soi pour plusieurs, d’autres rappellent que seulement 1,8 % de tous les cas de COVID-19 au Canada sont liés aux voyages internationaux.

LIRE PLUS – Les voyages à l’origine de 1,8 % des cas de COVID au Canada

« Cela signifie que 98,2 % des transmissions liées à la COVID-19 sont le résultat de transmissions communautaires, et non de voyages internationaux », reconnaissait à ce propos le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair – en recommandant néanmoins aux Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel.

Interviewée aujourd’hui par Paul Arcand sur les ondes de la station 98,5 Montréal, la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, déclarait ceci :

« Le voyage demeure quand même un petit nombre (de cas). Ça ne représente pas un pourcentage (important des cas). Ça reste des cas, je dirais, plus anecdotiques... »


VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur