Le gouvernement du Québec s'active pour maintenir le transport aérien régional


Le gouvernement du Québec s'active pour maintenir le transport aérien régional
François Bonnardel, le ministre des Transports, a annoncé hier (le 9 juillet) mettre en place certaines mesures pour préserver la continuité des services aériens dans les régions touchées.

À la suite de la décision d'Air Canada de suspendre plusieurs de ses vols au Québec, le gouvernement du Québec a annoncé hier (le 9 juillet) mettre en place certaines mesures pour préserver la continuité des services aériens dans les régions touchées.

LIRE PLUS : Air Canada interrompt son service sur 30 lignes régionales et ferme quatre escales au Québec

Le ministre des Transports, François Bonnardel, annonce le prolongement du Programme d'aide pour le maintien des services aériens régionaux essentiels en période d'urgence sanitaire, doté d'un budget maximal de 40 M$ et déployé dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

De plus, le ministre annonce la formation d'un groupe d'intervention qui aura pour mandat d'identifier des pistes de solutions pour l'avenir des dessertes aériennes régionales. La première rencontre de ce groupe aura lieu le jeudi 16 juillet.

« Au cours des derniers jours, j'ai multiplié les rencontres avec les élus et les partenaires du milieu. Je peux vous affirmer que j'ai entendu leurs préoccupations et que votre gouvernement est en action pour maintenir les dessertes aériennes en région. Notre priorité est de trouver rapidement des moyens afin de permettre la reprise à court terme des liaisons suspendues », assure le ministre.

Des propositions pour assurer la survie du transport aérien au Québec

Le 2 juillet dernier, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ), la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Réseau québécois des aéroports (RQA) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) créaient ensemble une cellule de crise pour trouver à court terme des solutions durables pour le transport aérien régional.

Ces derniers ont alors présenté au ministre Bonardel les huit conditions de succès à réunir pour assurer la survie du transport aérien régional au Québec :

  1. Soutenir financièrement la consolidation des activités des transporteurs aériens régionaux;
  2. Proposer un dédommagement viable aux clientes et clients qui ont acheté des billets pour les liaisons régionales qui sont actuellement en rupture de service;
  3. Ouvrir le dialogue avec Air Canada, Air Transat et WestJet pour faciliter les correspondances nationales, transfrontalières et internationales; 
  4. Compenser les pertes de revenus des aéroports régionaux, qui se chiffrent à un manque à gagner de l’ordre de 1,4 M$ mensuellement;
  5. Supporter le développement d’un plan intermodal afin de connecter les infrastructures de transports, dont les aéroports;
  6. Élargir les critères d’admissibilité du Programme québécois de réduction des tarifs aériens (PRTA) pour y inclure les touristes, les travailleuses et travailleurs et les étudiantes et étudiants;
  7. Assouplir les règles d’admissibilité du Programme québécois d’aide pour les dessertes aériennes régionales (PADAR) afin de favoriser l’arrivée de nouveaux joueurs sur un marché;
  8. Demander à Transports Canada d’accélérer les autorisations pour les nouvelles dessertes, conformément au Règlement de l’aviation canadien et aux Normes de service aérien commercial.


Indicateur