L'avion du futur : découvrez de nouveaux concepts de cabine


L'avion du futur : découvrez de nouveaux concepts de cabine
Les avions seront-ils équipés de cabines transparentes d'ici 2050 ?
Blake Wolfe

Blake Wolfe est un journaliste primé qui a rejoint PAX après près de 10 ans dans l’industrie de la presse au Canada. En plus de PAX, ses articles ont été publiés dans plusieurs magazines et journaux, notamment par la société d'édition et de média Metroland Media Group, ainsi que le Toronto Sun.

L'aviation commerciale devenant un secteur de plus en plus concurrentiel, les compagnies aériennes de partout dans le monde proposent inlassablement de nouveaux produits – des classes de services inédites en passant par des innovations technologiques et des ajouts gastronomiques – dans le but de mieux remplir leurs avions.

Montez à bord et explorez les dernières trouvailles des compagnies aériennes, tout en découvrant ce que l'avenir pourrait réserver à vos clients.

Être assis et dormir avec style

La Qsuite de Qatar Airways est l’un des nombreux produits de cabine de première classe exclusifs commercialisés par les compagnies aériennes.

Les compagnies aériennes, en particulier celles spécialisées dans les vols long-courriers, ont fait de grands progrès ces dernières années pour améliorer leur expérience de vol.

LIRE PLUS : Top 5 des vols les plus longs le monde

Ces innovations vont des suites première classe, notamment chez Etihad, Qatar Airways et Singapore Airlines (des compartiments entièrement fermés et dotés de lits) à l'évolution de la classe économique, comme le concept SkyCouch d'Air New Zealand, qui permet aux voyageurs de réserver une rangée de trois sièges pouvant être convertis en lit.

En fait, il y a beaucoup d’innovations dans toutes les classes. En 2018, Airbus a dévoilé le prototype de cabine « Day & Night », une configuration de sièges de première classe qui offre aux voyageurs un siège spacieux « de jour » le long du mur de la cabine, et qui se transforme en module « de nuit » fermé, avec un lit et un écran vidéo.

Le concept Day & Night d’Airbus propose des sièges de jour et une chambre fermée.

Un autre prototype, PASSME (acronyme pour « Personalized Airport Systems for Seamless Mobility and Experience ») vise à rationaliser et à accélérer le processus d’embarquement et de débarquement. Un concept de siège pliable permet de replier et d’écarter les rangées de sièges, ce qui élargit temporairement l’allée de 16 pouces (41 cm) à 32 pouces (81 cm).

Pour les voyageurs en quête d'économie qui cherchent à s'étirer, le prototype Eco Zlounge de Zodiac propose des sièges économiques qui peuvent être rabattus à plat… mais uniquement si le siège à l'avant est inoccupé ! Compte tenu de la volonté des compagnies aériennes de remplir les avions, il est peu probable que ce concept soit jugé avantageux dans une configuration traditionnelle en classe économique.

Même les sons à bord d'un avion sont pris en compte par les concepteurs. Pour les passagers qui dorment dans le nouveau B787-9 Dreamliner de WestJet, le doux son d'un plongeon matinal dans un lac aide à réveiller les passagers au terme d’une nuit de vol. Pour les voyageurs qui ne peuvent supporter aucun bruit, HAECO Cabin Solutions développe un appui-tête antibruit appelé The Wave, qui peut être porté comme un casque pour couvrir le son de l’avion et celui des autres passagers.

L'heure du repas

Transporteurs et chefs célèbres vont de pair, notamment Air Canada et David Hawksworth.

Ces dernières années, les compagnies aériennes se sont associées à des chefs réputés pour élaborer des menus. Elles souhaitent que la réputation de ces as de la cuisine soit perçue comme un gage de qualité par les voyageurs. Au Canada, Air Canada s’est ainsi associée à Antonio Park, David Hawksworth et à Vikram Vij; Sunwing à Lynn Crawford; et Transat à Daniel Vézina.

LIRE PLUS - Air Transat : de nouvelles saveurs cet hiver avec le menu Gourmet du chef Daniel Vézina

Les transporteurs courtisent également les voyageurs d’affaires en leur proposant des concepts de restauration tendance qui permettent à ces passagers de manger en dehors des services des heures repas programmés, pour une expérience culinaire pratiquement sur demande; Air Canada, WestJet, Alitalia et KLM ont intégré ce service à leur offre.

La nouvelle classe affaires Dreamliner de WestJet permet aux passagers de manger leur repas quand ils le souhaitent.
Fort heureusement, l'amélioration de la restauration ne concerne pas que la classe affaires. Delta a récemment dévoilé un nouveau service en classe économique, comprenant un cocktail de bienvenue, des repas de style bistrot (avec des entrées plus élaborées) et un « chocolat d’adieu » au moment de l’atterrissage.

Rester propre

Une innovation bienvenue : les toilettes autonettoyantes de Boeing utilisent les rayons ultraviolets pour éliminer les germes.

Bête noire de nombreux passagers, les toilettes des avions font souvent l’objet de plaintes.

Mais cette époque touche peut-être à sa fin, alors que les concepteurs de cabines s’intéressent de plus près à cet aspect peu glamour du transport aérien, avec des innovations susceptibles d’être apportées aux aéronefs dans un proche avenir.

Dans le souci d'améliorer la salubrité à bord, Boeing a récemment mis au point un lavabo autonettoyant qui utilise les rayons ultraviolets pour éliminer 99,9 % des germes, et qui s’active lorsque les toilettes sont inoccupées. Le prototype comprend également de nombreuses fonctionnalités sans contact, dont un robinet, un distributeur de savon, une trappe à déchets, un couvercle et un siège de toilette et un sèche-mains.

Le concept K2 Future Lavatory de Krüger Aviation exploite au mieux un espace compact.

En Allemagne, Krüger Aviation cherche elle aussi à tirer le meilleur parti d’un espace déjà réduit avec son concept K2 Future Lavatory. La conception comprend des toilettes en diagonale, une table à langer escamotable et un évier mains libres avec comptoir incliné, pour empêcher l'eau de s'accumuler en plein vol.

Voler vers le futur

À quoi ressemble le futur de l’aviation ?

Si les innovations se succèdent à un rythme effréné, certaines plus farfelues que d’autres, la réalité demeure que les marges de profit sans cesse en baisse forcent les transporteurs à imposer des changements qui ne sont pas toujours positifs pour les passagers…

Les sièges SkyRider d’Aviointeriors. Ont-ils l’air confortables ?

Rappelons qu’en 2014, le concept SkyRider de la firme italienne Aviointeriors a beaucoup attiré l'attention sans toutefois faire l’unanimité en raison de l’importante réduction de la taille du siège. En fait, le design de ceux-ci devait permettre aux compagnies aériennes d'entasser encore plus de passagers dans les avions en forçant les voyageurs à conserver une position presque debout durant les vols court-courriers ! Touchons du bois, car jusqu’à présent, aucune compagnie aérienne n'a encore utilisé ces sièges.

Encore plus audacieux est The Future by Airbus, un concept que le constructeur a développé en 2011 et qui projette le monde de l'aviation vers l'horizon de 2050. 

Les passagers du futur souhaiteront « une expérience de voyage transparente tout en se préoccupant de l'environnement », a expliqué Charles Champion, vice-président responsable de l'ingénierie chez Airbus.

Parmi les caractéristiques remarquables du futur appareil : une vue panoramique sur le ciel grâce à une cabine transparente; l'élimination des classes assises; des moniteurs de jeu holographiques; et des sièges conformes à la taille et à la forme de chaque passager !

Que cette vision se concrétise ou non, l'avenir des avions s’annonce passionnant !

Indicateur