Lancement de la brochure Turquie du Groupe V.I.P.


Lancement de la brochure Turquie du Groupe V.I.P.

Grasya Benatar, présidente Groupe-VIPC’est dans un des salons de l’Hôtel de la montagne à Montréal que les agents de voyage et les médias étaient conviés pour cet événement qui a été précédé d’un cocktail dinatoire.Selon les organisateurs, ce lancement est d’autant plus important qu’il permet de mettre en lumière cette destination touristique que la présidente de Groupe V.I.P. , Grasya Benatar, considère comme mise de côté. « Nous essayons de ramener un peu l’intérêt sur la Turquie qui malheureusement souffre d’un déficit d’image, dit-elle. À cause des problèmes politiques qu’il y a au Moyen-Orient, les gens font un amalgame et confondent un peu tout, du moins cela reste flou. Alors que le côté Ouest du pays est une région absolument sécuritaire. Les problèmes sont localisés à la frontière syrienne, loin de l’endroit où nos touristes ont l’habitude de voyager ».

Malgré cet état de fait, Grasya Benatar nous confie que l’impact sur les ventes est quasiment nul. « Nous arrivons à maintenir chaque année entre 1 000 et 1 500 passagers. Il n’y a pas de hausse ni de baisse d’une année à l’autre ».

Ce sont deux représentants de Koptur, le réceptif et partenaire de Groupe V.I.P. en Turquie qui ont assuré la présentation : Berge Ulas, vice-président de Koptur et Haydar Duman, guide, tout deux ayant fait le déplacement de la Turquie pour l’occasion.Haydar Duman et  Berge Ulas,  KOPTURParmi les nouveautés de la brochure version 2015, on notera l’inauguration d’un Lodge & Spa à Sagalassos plus tôt cette année, un établissement situé au pied du site archéologique de Sagalassos, perché dans les montagnes du Taurus. Le voyagiste renforce aussi son offre de circuits (25 au total) qui sont désormais divisés en deux catégories : les « circuits classiques » et les « circuits connaisseurs ». Les premiers s’adressant à ceux qui visitent la Turquie pour la première fois, la seconde catégorie étant destinée à ceux qui souhaitent découvrir le pays plus en profondeur avec des circuits pouvant aller jusqu’à 23 nuitées. Les circuits connaisseurs ont une limite de 24 participants maximum, afin d’assurer un meilleur confort.

Le vice-président de Koptur a d’ailleurs souligné cette tendance de constituer des groupes plus petits. « Vous l’avez certainement constaté avec les demandes de vos clients, a-t-il dit aux agents de voyages présents dans la salle, on assiste à l’émergence d’une tendance qui consiste à faire de plus en plus du sur-mesure et des voyages à la carte en plus petits groupes. C’est pour ça que nous avons changé notre flotte de véhicules : nous n’avons plus de bus de 45 places, mais d’une trentaine maximum. Nous avons plus de vans, de minibus et de véhicules légers aussi car cela correspond plus à la demande des clients qui exigent plus de souplesse dans les déplacements ».

Cette tendance se matérialise concrètement dans l’offre « Turquie au volant », un choix de 18 itinéraires en individuels à faire en voiture. « C’est une formule de plus en plus populaire, assure Grasya Benatar. Les gens ont une certaine liberté, n’ont pas les contraintes d’un voyage de groupe, mais ont aussi le confort d’avoir à chaque point de chute leur hôtel réservé. Il est aussi possible d’élaborer des itinéraires sur-mesure, qui ne sont pas l’un des 18 que l’on propose ».

Pour plus d’informations : www.legroupevip.com

 

Indicateur