Jeudi,  24 septembre 2020  13:31

L’amélioration du trafic de passagers se poursuit… mais demeure médiocre !


L’amélioration du trafic de passagers se poursuit… mais demeure médiocre !

Bonne nouvelle : l’amélioration du trafic de passagers s’est poursuivie en juillet. 

Moins bonne nouvelle : l’IATA qualifie cette amélioration de « médiocre » !

En juillet dernier, la demande du secteur passagers était ainsi inférieure de 79,8 % à son niveau de 2019. Ce « un niveau dangereusement bas » (dixit l’IATA) représentait quand même un progrès par rapport au déclin de 86,6 % enregistré en juin.

Or, cette « amélioration médiocre » est principalement attribuable à une progression sur les marchés intérieurs, notamment en Russie et en Chine, souligne l’IATA.

L’Association se félicite de ce que la réouverture du marché dans l’espace Schengen a contribué à stimuler la demande internationale en Europe...

« Mais que d’autres marchés internationaux ont peu évolué depuis juin, se désole-t-elle.

LIRE PLUS : L'IATA appelle à l'ouverture des frontières

4 passagers sur 5 restent à la maison

« La crise de la demande s’est poursuivie sans répit en juillet. Alors que quatre passagers aériens sur cinq sont restés à la maison, l’industrie demeure largement paralysée », commente Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Le comportement des gouvernements contribue au problème, selon lui.

« Les gouvernements ouvrent puis referment les frontières, éliminent la quarantaine et la remettent en vigueur, ce qui n’inspire guère confiance aux consommateurs qui planifient des voyages, ni aux compagnies aériennes qui refont leurs horaires. »

Indicateur