« La vaccination ne devrait pas être une condition préalable pour les voyages internationaux »

  • Aviation
  •   15-03-2021  14:30
  •   Pax Global Media

« La vaccination ne devrait pas être une condition préalable pour les voyages internationaux »
(OACI)
Pax Global Media

La vaccination des voyageurs ne devrait pas être une condition préalable pour les voyages internationaux. 

En revanche, l’accès prioritaire aux vaccins devrait être accordé aux équipages aériens.

Ce sont deux des nouvelles recommandations formulées par la CART (Équipe spéciale du Conseil sur la relance de l’aviation), approuvées par l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) et applaudies par l’IATA (Association du transport aérien international).

Si la CART a recommandé que la vaccination ne soit pas une condition préalable pour les voyages internationaux, c’est notamment parce qu’il n’est pas prouvé que les personnes vaccinées ne transmettent pas le virus SARS-CoV-2 ou qu’elles présentent un risque de transmission réduit.

Quand cela sera prouvé, l’OACI reconnaît que les États membres pourraient décider d’exempter les personnes vaccinées des tests de dépistage et/ou des mesures de quarantaine, selon le niveau de risque que chacun a accepté.

« Il est essentiel de surveiller les impacts des récents développements en matière de COVID-19 sur le cadre de gestion des risques, au fur et à mesure qu’on en apprend davantage sur l’efficacité des vaccins pour empêcher la transmission », commente à ce propos Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Pour ce qui est de l’accès prioritaire aux vaccins pour les équipages aériens, la recommandation de la CART s’aligne sur les orientations fournies par l’Organisation mondiale de la santé, qui comprend un cadre de mesures dont les États devraient tenir compte lorsqu’ils déterminent les groupes à vacciner en priorité.

« La vaccination des équipages permettra de disposer de suffisamment de personnel apte au vol pour assurer le maintien des chaînes d’approvisionnement critiques, en particulier pour le transport des vaccins et d’autres fournitures médicales », souligne la CART.

Accentuer la coopération entre les gouvernements

L’un des points saillants des recommandations de la CART, est d’accentuer la coopération entre les gouvernements pour, justement, mettre en œuvre les recommandations et les orientations de la CART.

« Il est essentiel que les États mettent en œuvre ces orientations, en particulier dans la planification de la relance de l’aviation internationale lorsqu’on pourra rouvrir les frontières... Le redémarrage et le maintien des activités pour assurer la connectivité économiquement et socialement vitale ne sont possibles que si toutes les parties travaillent ensemble », souligne Alexandre de Juniac.

Certificats de test harmonisés

Le Manuel de l’OACI sur les tests de dépistage et les mesures de gestion des risques transfrontières recommande désormais que les exigences relatives aux certificats de test de COVID-19 soient reconnues mondialement et que l’harmonisation inclue le cadre technologique pour la création sécuritaire des versions numériques et l’incorporation future des certificats de vaccination.

L’IATA est particulièrement heureuse de cette contribution de la CART à la préparation au redémarrage de l’industrie.

« L’opinion publique en témoigne aussi, puisqu’un récent sondage de l’IATA révélait que 89 % des répondants estiment que les gouvernements doivent standardiser les certificats de vaccination et de test. Ce sera un élément critique pour optimiser les avantages du Travel Pass de l’IATA et d’autres technologies en cours de développement pour gérer les attestations de santé numériques », indique l’IATA.

Les points saillants des nouvelles recommandations de l’OACI

▪ Recommandation :

  • libéraliser temporairement les vols cargo;
  • envisager la vaccination prioritaire pour les équipages aériens;
  • accentuer la coopération entre les gouvernements en vue de mettre en œuvre les recommandations et les orientations de la CART.

▪ Orientations nouvelles ou mises à jour :

  • certificats de test;
  • gestion des risques relatifs à la COVID-19, incluant la vaccination et ses interdépendances;
  • lignes directrices sur les matières dangereuses concernant le transport de marchandises au moyen d’aéronefs de passagers utilisés pour les activités de fret.

▪ Nouveau mécanisme de déclaration des allégements réglementaires prolongés.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX dès aujourd’hui !

Indicateur