La TSA inspectera la nourriture de plus près


La TSA inspectera la nourriture de plus près
Crédit photo: AP

Les voyageurs économes ou ceux souffrant d’allergies devront se munir de patience : la Transportation Security Administration (TSA), qui est en charge des points de contrôle de sécurité à tous les postes frontaliers des États-Unis, examinera les denrées alimentaires de la même façon que les liquides et les appareils électroniques.

Il ne suffira donc plus de retirer son ordinateur ou sa tablette de sa pochette et de rapatrier ses liquides en-deçà de 100 millilitres, puisque les collations et aliments devront eux aussi être traités séparément. Cela permettrait aux agents de sécurité de mieux cerner ce qui se trouve à l’intérieur des sacs et des valises puisqu’ils contiendront moins d’items.

« Ce n’est pas obligatoire, mais ça facilite le travail de nos agents et accélère le processus », déclarait la TSA par voie de communiqué.

Or, si la procédure se déroule officiellement sur une base volontaire, de plus en plus de voyageurs auraient été officieusement obligés de retirer les denrées alimentaires de leurs bagages et de les placer dans un panier séparé. De quoi excéder encore davantage les voyageurs dont l’humeur est déjà mise à mal par les contrôles excessifs.

En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter la liste des items autorisés à bord de l’avion par la TSA : https://www.tsa.gov/travel/security-screening/whatcanibring

Indicateur