Dimanche,  22 septembre 2019  0:52

La justice donne son feu vert à une action collective contre Air Canada


La justice donne son feu vert à une action collective contre Air Canada

Le lundi 12 août, un juge de la Cour supérieure du Québec a donné le feu vert à une action collective visant Air Canada entourant la surcharge de carburant.

La requête allègue que la compagnie aérienne aurait « illégalement surchargé ses clients » de plus du double du coût du carburant sur certains vols.

Une facturation 105 % supérieure

Michael Vathilakis, qui pilote la demande, a cité un exemple où la facturation aurait été de 105 % supérieure au coût du carburant pour un vol à destination de Paris en janvier 2014.

« Ce qu'Air Canada a fait était de montrer aux passagers qu'ils percevaient ce montant afin de contrebalancer la volatilité, alors qu'en fait, les allégations indiquent que dans plusieurs cas, la compagnie réalisait un profit réel. Dans plusieurs cas, ils ont facturé un montant égal ou supérieur au coût total du carburant pour le vol », explique-t-il dans une entrevue à La Presse Canadienne.

La requête cite notamment un exemple où la facturation aurait été de 105 pour cent supérieure au coût du carburant pour un vol à destination de Paris en janvier 2014.

Chaque passager en classe économique sur ce vol a payé 238 $ à titre de surcharge du carburant, soit 163 $ de plus, selon la définition de la surcharge présentée par Air Canada. Le document avance que le transporteur a reçu 73 878 $ grâce à la surcharge, alors qu'il aurait plutôt dû facturer 23 164 $.

Des clients québécois concernés

La démarche concerne des clients du Québec ayant acheté des billets internationaux pour des destinations à l'extérieur des États-Unis, du Mexique et des Caraïbes entre avril 2012 et novembre 2014. Les plaignants, George et David Itzkovitz, demandent 273 millions $ en dommages et intérêts pour les passagers concernés.

Air Canada dit ne pas être d'accord avec les allégations et avoir l'intention de se défendre, a indiqué par courriel une porte-parole, Angela Mah à La Presse Canadienne.

Source : La Presse Canadienne

Indicateur