La frustration liée aux restrictions de voyage s’accroît

  • Aviation
  •   06-10-2021  10:06
  •   Pax Global Media

La frustration liée aux restrictions de voyage s’accroît
Pax Global Media

Les voyageurs aériens sont de plus en plus mécontents des restrictions de voyage liées à la COVID-19, affirme l’IATA, en se basant sur un sondage mené en septembre auprès de 4700 répondants dans 11 marchés.

Selon l’Association, les résultats démontrent que les passagers sont persuadés que les risques associés à la COVID peuvent être gérés efficacement et que la liberté de voyage devrait être rétablie.

LIRE PLUS – L’IATA sonde les passagers aériens sur leurs préférences et leurs attentes 

« Les gens sont de plus en plus frustrés par les restrictions de voyage liées à la COVID-19 et encore plus de personnes disent que leur qualité de vie en est affectée. Ils ne voient pas la nécessité des restrictions de voyage pour maîtriser le virus. Et ils ont raté trop de rendez-vous familiaux, d’occasions de croissance personnelle et de priorités d’affaires. Bref, ils s’ennuient de la liberté de voler et souhaitent qu’elle soit rétablie », commente Willie Walsh, directeur général de l'IATA.

Selon lui, le message que les gens ils envoient aux gouvernements est le suivant :

« La COVID-19 ne va pas disparaître, et nous devons mettre en place des moyens de gérer les risques tout en vivant et en voyageant normalement. »

En fait, l’enquête commandée par l’IATA révèle que :

  • 67 % des répondants croient que la plupart des frontières nationales devraient maintenant être rouvertes (ce qui représente 12 points de pourcentage de plus que dans le sondage de juin 2021).
  • 64 % des répondants estiment que les fermetures de frontières sont inutiles et qu’elles n’ont pas été efficaces pour contenir le virus (11 points de pourcentage de plus qu’en juin 2021).
  • 73 % des répondants affirment que leur qualité de vie souffre des restrictions de voyage liées à la COVID-19 (6 points de pourcentage de plus qu’en juin 2021).

Oui au dépistage et à la vaccination. Non à la quarantaine

Le sondage démontre aussi un appui accru au dépistage et à la vaccination pour remplacer la quarantaine , qui constitue le plus important facteur dissuasif à l’égard des voyages aériens.

Ainsi, 84 % des répondants ont indiqué qu’ils n’allaient pas voyager s’il y avait un risque de quarantaine à destination. Dans le même esprit, une proportion croissante des répondants appuie l’élimination de la quarantaine moyennant certaines conditions :   

  • Une personne a subi un test négatif de COVID-19 (73 % en septembre contre 67 % en juin).
  • Une personne a été vaccinée (71 % en septembre contre 68 % en juin).

Opposition à la vaccination comme condition de voyage

Avec l’augmentation des taux de vaccination à l’échelle mondiale, 80 % des répondants croient que les gens vaccinés devraient pouvoir voler librement. Toutefois, il y a une forte opposition à la vaccination comme condition de voyage, souligne l’IATA.

En effet, environ deux tiers des répondants croient qu’il est immoral de réserver les voyages en avion aux seules personnes vaccinées. Plus de 80 % des répondants estiment que le dépistage avant le voyage devrait être une solution de rechange pour les personnes qui n’ont pas accès au vaccin.

Préoccupations quant au coût des tests

Même si 85 % des répondants sont disposés à se faire tester si le processus de voyage l’exige, plusieurs enjeux demeurent :  

  • 75 % des répondants indiquent que le coût des tests constitue un obstacle considérable aux voyages.
  • 80 % estiment que les gouvernements devraient assumer ces coûts.
  • 77 % considèrent l’inconvénient des tests comme un obstacle aux voyages.  

« Il y a là un message pour les gouvernements. Les gens acceptent d’être testés pour voyager. Mais ils n’aiment pas les coûts ou les inconvénients », commente Willie Walsh.

Selon le DG de l’IATA, ces deux problèmes peuvent être résolus par les gouvernements.

« La fiabilité des tests antigéniques rapides est reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une acceptation généralisée des tests antigéniques par les gouvernements réduirait les inconvénients et les coûts », explique-t-il, en rappelant que les coûts devaient être assumés par les gouvernements, selon le Règlement sanitaire international de l’OMS.

Confiance élevée envers l’expérience de voyage...

Parmi les répondants au sondage qui ont voyagé depuis juin 2020, 86 % se sont sentis en sécurité à bord du vol en raison des mesures liées à la COVID-19.

  • 87 % croyaient que les mesures de protection étaient bien appliquées.
  • 88 % croyaient que les employés des compagnies aériennes appliquaient bien les règles liées à la COVID-19.
  • Il existe un fort appui en faveur du port du masque, et 87 % des répondants estimaient que cette mesure pouvait prévenir la dissémination de la COVID-19.

Mais les règles COVID jugées compliquées

Selon l’IATA, le sondage démontre que les règles et des exigences liées à la COVID méritent considération alors que plusieurs marchés commencent à s’ouvrir aux voyageurs.

  • 73 % de ceux qui ont voyagé depuis juin 2020 ont trouvé difficile de comprendre quelles règles s’appliquaient à un vol (contre 70 % en juin).
  • 73 % ont trouvé que les formalités liées à la COVID-19 étaient difficiles à accomplir (contre 70 % en juin).

« Les gens veulent voyager »

« Les gens veulent voyager », se réjouit Willie Walsh, en relevant que 86 % des répondants au sondage pensent voyager dans les six mois qui vont suivre la fin de la crise.

« Alors que la COVID-19 devient endémique, que les vaccins deviennent largement accessibles et que les moyens thérapeutiques s’améliorent rapidement, nous nous approchons de ce moment. Les gens nous disent aussi qu’ils sont confiants face aux voyages. »

Il conclut :

« Mais ce que nous disent ceux qui ont voyagé, c’est que les règles sont trop complexes et que la paperasserie est trop dispendieuse. Pour assurer la reprise, les gouvernements doivent simplifier les processus, rétablir la confiance et adopter des solutions numériques pour délivrer et gérer les certificats de santé. »,

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur