Jeudi,  24 septembre 2020  13:40

La COVID détectée à bord de vols intérieurs et internationaux. Oui, mais…


La COVID détectée à bord de vols intérieurs et internationaux. Oui, mais…

Selon une dépêche de La Presse canadienne reprise hier (8 juillet) par plusieurs médias grand public, la COVID-19 a été détectée dans des vols d'avion intérieurs et internationaux au Canada. L’information a semé un certain désarroi au sein de l’industrie et même en dehors de celle-ci…

Il ne s’agissait absolument pas d’une fake news. Toutefois, il ne s’agissait pas non plus d’une véritable « nouvelle », dans la mesure où l’information diffusée hier aurait tout aussi bien pu l’être le jour, la semaine ou le mois précédent. Ou même dans une semaine !

En effet, le gouvernement du Canada a mis en ligne il y a plusieurs mois une page proposant une liste de chaque événement ou trajet où des cas de COVID-19 ont été confirmés. Depuis, cette liste détaillée est mise à jour quotidiennement.

LIRE PLUS - COVID-19 : une liste de tous les vols et de toutes les croisières lors desquels des Canadiens ont pu être exposés

Beaucoup moins de situations

PAX faisait état de cette page gouvernementale dans son édition du 3 avril. Pour la période comprise entre le 15 mars et le 3 avril, il était alors question de 177 vols internationaux, 88 vols intérieurs, 10 croisières et 5 trajets en train lors desquels des Canadiens avaient pu être exposés. Soit 280 situations au total.

Pour la période comprise entre le 24 juin et le 8 juillet, le nombre d’événement ou trajet où des cas de COVID-19 ont été confirmés n’est pas nul (malheureusement). Mais il est nettement moindre (pour des raisons évidentes). En tout, on ne parle que de 17 situations : 13 vols internationaux et de 4 vols intérieurs (0 croisière et 0 trajet en train). 

Même les rangées affectées !

L’information proposée sur la page gouvernementale est extrêmement précise, rappelons-le. Pour ce qui est des compagnies aériennes, par exemple, on mentionne non seulement la date et le numéro du vol, les villes de départ et d’arrivée, mais même les rangées affectées (lorsque l’information est connue).

Les informations proviennent des autorités sanitaires provinciales et territoriales, des autorités sanitaires internationales et des sites web publics. Le gouvernement prévient qu'elles ne sont pas exhaustives.

Leur but est de permettre aux voyageurs de connaître les probabilités qu’ils aient été exposés à la COVID-19.

« Être conscient de votre risque d'exposition peut vous aider à prendre les mesures nécessaires pour protéger votre santé et celle des personnes qui vous entourent », souligne-t-on aux voyageurs.

On rappelle aussi à ceux qui viennent de rentrer au Canada qu’ils doivent obligatoirement se placer en quarantaine (s’auto-isoler) pendant 14 jours, et ce, qu’ils présentent des symptômes ou non.

Indicateur