Mercredi,  19 janvier 2022  1:56

La clé pour rétablir la mobilité mondiale : des mesures simples, prévisibles, pratiques

  • Aviation
  •   26-11-2021  9:49
  •   Pax Global Media

La clé pour rétablir la mobilité mondiale : des mesures simples, prévisibles, pratiques
Pax Global Media

L’Association du transport aérien international (IATA) demande aux gouvernements d’adopter des mesures simples, prévisibles et pratiques pour faciliter la reprise sécuritaire et efficace des voyages internationaux au moment de rouvrir les frontières.

En particulier, l’IATA presse les gouvernements de concentrer leurs efforts dans trois domaines clés :  

  • Des protocoles sanitaires simplifiés  

  • Des solutions numériques pour le traitement des preuves de santé  

  • Des mesures relatives à la COVID-19 proportionnées au niveau de risque et un processus continu de réexamen 

La vision de l’industrie pour vaincre la complexité est résumée dans un document de politique qui vient d’être publié : From Restart to Recovery: A   Blueprint for Simplifying Travel (Plan pour la simplification des voyages ).

« Alors que les gouvernements mettent en place des processus de réouverture des frontières, conformément à ce qu’ils ont énoncé dans la Déclaration ministérielle de la Conférence de haut niveau de l’OACI sur la COVID-19, le plan va les aider en proposant des bonnes pratiques et des considérations fonctionnelles », déclare Conrad Clifford, directeur général adjoint de l’IATA.


Il ajoute :  

« Au cours des prochains mois, nous devons passer d’une étape de réouverture de frontières individuelles au rétablissement d’un réseau mondial de transport aérien apte à rétablir les liens entre les communautés et à faciliter la reprise économique. »

Faciliter le rétablissement efficace de la connectivité mondiale.  

« Forts d’une expérience opérationnelle de 18 mois en contexte de pandémie et des commentaires des voyageurs, nous savons qu’une approche méticuleuse de la simplicité, de la prévisibilité et de la fonctionnalité est essentielle », poursuit Conrad Clifford. 

Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui...  

«Plus de 100 000 mesures liées à la COVID-19 ont été mises en place par les gouvernements dans le monde. Cette complexité est un obstacle à la mobilité mondiale, exacerbé par le manque d’uniformité des mesures entre les États », déplore-t-il. 

Principales recommandations

  • Éliminer tous les obstacles aux voyages (y compris les mesures de quarantaine et de dépistage) pour les personnes pleinement vaccinées ayant reçu un vaccin approuvé par l’OMS.  

  • Permettre des voyages sans quarantaine pour les voyageurs non vaccinés qui ont obtenu avant le départ un résultat négatif de test antigénique.  

Ces recommandations sont appuyées par un sondage d’opinion auprès des voyageurs, qui révèle que :  

  • 80 % des voyageurs croient que les personnes vaccinées devraient pouvoir voyager librement ; 

  • 81 % estiment que les tests préalables aux voyages devraient être une solution de rechange valable à la vaccination ;  

  • 73 % jugent que la quarantaine n’est pas nécessaire pour les voyageurs vaccinés.  

 
Solutions numériques pour le traitement des preuves de santé 

Selon l’IATA, la gestion des preuves de santé (certificats de test ou de vaccination) devrait se faire de façon numérique et permettre aux voyageurs de compléter le processus avant le voyage, de façon à arriver à l’aéroport « prêt à voyager ». Cela facilitera le processus automatisé d’enregistrement, réduira les files d’attente aux aéroports et les délais 

Principales recommandations :  

  • Preuve de santé numérique pour enregistrer le statut sanitaire. Le Certificat COVID numérique de l’Union européenne est largement accepté et constitue une bonne pratique reconnue ; 22 États non membres de l’UE ont actuellement des ententes d’équivalence avec le Certificat COVID numérique de l’UE.  

  • Un portail WEB numérique ou une application avec laquelle les passagers peuvent présenter leurs preuves de santé numériques directement aux différents gouvernements pour vérification. Le portail WEB Aruba et l’application ArriveCAN du Canada sont de bons exemples de ce que les autres pays peuvent apprendre, et la plateforme australienne de déclaration numérique du passager peut intégrer des solutions gouvernementales pour faciliter la collecte de données et la vérification. L’IATA travaille avec plusieurs gouvernements, dont celui de l’Australie, pour mettre en place un processus global.  

  • Une plateforme WEB présentant des explications claires des exigences d’entrée selon le statut de résidence du passager, son statut sanitaire, son historique de voyage et d’autres variables. Le portail Travelcheck de l’Office fédéral de la santé publique de Suisse est un exemple de bonne pratique en termes de facilité d’utilisation, de simplicité et de clarté.  


Ces recommandations sont appuyées par un sondage d’opinion auprès des voyageurs, qui révèle que :  

  • 88 % des voyageurs appuient les certificats de vaccination et de test standardisés ;  

  • 87 % des voyageurs sont disposés à partager leurs données de santé au moyen d’une application si cela réduit le temps de traitement ;   

  • 73 % trouvent que la compréhension des règles et les formalités applicables à leurs voyages constituent un véritable problème (pour ceux qui ont voyagé depuis juin 2020).  

 
Mesures proportionnées au niveau de risque

Selon l’IATA, l’industrie et les gouvernements ont accumulé une expérience cruciale et étendue de la COVID-19. Cela va se poursuivre tandis que la COVID-19 va devenir endémique. Les mesures relatives à la COVID-19 doivent refléter cette connaissance croissante et les niveaux fluctuants de risque et de tolérance de la société.  

Alors que des modifications quotidiennes des mesures entraîneraient une perte de prévisibilité, ce qui serait contre-productif, des examens périodiques et des ajustements seront nécessaires.  


Principales recommandations :  

  • Publier les évaluations de risque utilisées pour la prise de décision concernant les voyages internationaux pour améliorer la prévisibilité chez les consommateurs et les intervenants de l’industrie.  

  • Revoir les processus existants et appliquer des clauses crépusculaires aux mesures de santé publique pour qu’elles demeurent en place uniquement le temps nécessaire.  

  • Mettre au point une feuille de route pour le rétablissement de la connectivité mondiale dans la phase post-pandémie 

 
Ces recommandations sont appuyées par un sondage d’opinion auprès des voyageurs, qui révèle que :  

  • 87 % des voyageurs croient que les gouvernements doivent trouver un juste équilibre dans la gestion de la COVID-19 et la reprise économique ;  

  • 86 % estiment que les frontières devraient rouvrir progressivement à mesure que la couverture vaccinale et la capacité de dépistage augmentent ; et  

  • 85 % considèrent que le port du masque à bord est critique durant la pandémie, mais 62 % croient que cette exigence devrait être éliminée dès que possible.  


Pour aller de l’avant

« Les voyages sont importants. Avant la pandémie, les moyens de subsistance de 88 millions de personnes étaient directement reliés à l’aviation. Et l’incapacité de voyager librement par avion a eu des répercussions sur la qualité de vie de milliards de personnes », observe Conrad Clifford. 

Il ajoute : 

« Nous savons que les voyageurs sont rassurés par les mesures de sécurité liées à la COVID-19. Mais ils nous ont dit clairement que l’expérience de voyage actuelle doit s’améliorer par une meilleure information, des processus simplifiés et des solutions numériques. La Déclaration ministérielle de la Conférence de haut niveau de l’OACI est alignée sur les déclarations du G20 et du G7 qui confirment que les gouvernements veulent rétablir les bienfaits sociaux et économiques de la mobilité mondiale. » 

Sa conclusion : 

« À cette fin, l’industrie et les gouvernements doivent travailler ensemble avec une vision commune de processus pratiques pour les voyageurs, efficaces pour les gouvernements et fonctionnels pour l’industrie. » 

 

 


Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX ! 


 

 

 
 

Indicateur