Fermeture de CYO jusqu’au 26 février : que font les voyagistes ?


Fermeture de CYO jusqu’au 26 février : que font les voyagistes ?

Un bref message sur la page Facebook Voyage.gc.ca du gouvernement du Canada confirme que l'aéroport de Cayo Largo (CYO) est actuellement fermé en raison de travaux sur la piste et que sa réouverture devrait avoir lieu le 26 février. Que font les voyagistes ? PAX en a parlé avec Transat et Sunwing.

LIRE PLUS : Cuba accueille 1 million de Canadiens pour la deuxième année consécutive

En bateau, puis en autocar

« Suite à la fermeture inattendue de l'aéroport de Cayo Largo, notre équipe à destination a travaillé en étroite collaboration avec le ministère du Tourisme pour prendre les mesures nécessaires afin que nos clients puissent rentrer au Canada vendredi prochain tel que prévu », indique Marie-Josée Carrière, directrice marketing senior Québec chez Sunwing.

Cayo Largo étant une destination isolée de Cuba, normalement accessible par avion, Sunwing a dû trouver un bateau d'affrètement approprié pour le rapatriement.

« Les clients seront transportés par catamaran et ensuite prendront la route jusqu'à Varadero, où ils seront hébergés dans un complexe hôtelier en formule tout compris avant leur vol de retour (tel que requis) », précise Marie-Josée Carrière.

La directrice marketing mentionne que l’équipe de Sunwing à destination travaille d'arrache-pied pour confirmer les dates de ces nouveaux arrangements et que celles-ci seront communiquées dès que possible aux clients.

Clients encore au pays

Et que propose Sunwing aux consommateurs qui prévoyaient séjourner à Cayo Largo, mais n’y sont pas encore partis ?

« En attendant, nous offrirons à nos clients qui devaient arriver à Cayo Largo vendredi prochain d'autres options de vacances à Cuba », répond Marie-Josée Carrière.

Du côté de Transat, Debbie Cabana, directrice Marketing, médias sociaux et relations publiques, indique que les dispositions suivantes s’appliquent, pour les clients qui ne sont pas encore partis :

« Les clients qui avaient une réservation faite par l’intermédiaire de Transat et qui ne pourront pas se rendre à destination ont la possibilité d'annuler leur réservation avec un remboursement complet. Ils peuvent aussi modifier leurs dates de voyage sans frais supplémentaires ou changer de destination au prix du système. »

LIRE PLUS : Cuba : le ministre du Tourisme fait le point à Montréal

Trois groupes de passagers de TS concernés

Pour ce qui du retour des clients qui sont actuellement à Cayo Largo, Debbie Cabana indique que trois groupes de clients (de Transat et Hola Sun) sont concernés, représentant 404 clients globalement.*

« Le premier groupe (160 passagers) devait rentrer à Toronto dimanche dernier (le 16 février). Ces gens seront rapatriés aujourd’hui (19 février). Le deuxième groupe (186 passagers) doit rentrer à Montréal vendredi (le 21 février), tandis que le retour du troisième groupe (58 passagers) à Toronto est prévu dimanche (23 février). »

Le plan concocté pour le retour des trois groupes en collaboration avec les autorités cubaines est le même.

« Les passagers prendront d’abord place dans un ferry qui les mènera de Cayo Largo à la petite ville de Batabano. Rendus là, ils seront accueillis par un représentant de Transat et s’embarqueront à bord d’autocars qui les conduiront à leur aéroport de départ. Dans le cas du groupe devant rentrer aujourd’hui, il s’agit de l’aéroport de La Havane. »

Debbie Cabana précise que de la nourriture et des boissons non alcoolisées sont servies à bord du bateau, qui peut accueillir 300 passagers. Elle mentionne par ailleurs que les gens devant prolonger leur séjour demeurent à leur hôtel où tous les services leur sont offerts sans frais.

Selon Debbie Cabana, les clients concernés se montrent compréhensifs dans les circonstances.

« Somme toutes, ils sont bien : il fait beau et ils ne sont pas dans une situation où leur sécurité est menacée. Bien sûr, ils avaient hâte de connaître le plan, mais nous avons veillé à les tenir bien informés. »

*Le texte a été mis à jour à 13 h 17, aujourd'hui (19 février).

Indicateur