Le Groupe Mach modifie son offre pour Transat


Le Groupe Mach modifie son offre pour Transat
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

L’obtention d’une aide financière du Gouvernement du Québec ne figure plus parmi les conditions de la proposition d’achat de Transat présentée par Groupe Mach.

En effet, alors que la période de diligence raisonnable de 30 jours entre Air Canada et Transat est sur le point de prendre fin (demain, en principe), l’entreprise dirigée par Vincent Chiara a déposé aujourd'hui auprès du conseil d'administration de Transat une version modifiée de sa proposition d’achat (annoncée par voie de communiqué le 4 juin et confirmée officiellement le 14 juin). 

Mach a retiré certaines conditions de sa proposition d'achat, dont celle relative au financement du Gouvernement du Québec (on parlait d'un montant d'environ 120 000 000 $) ainsi que celles relatives à la signature d'une convention de soutien et de dépôt d'actions entre Mach, le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec.

L’offre demeure d’acquérir la totalité des actions votantes émises et en circulation de Transat A.T. au prix de 14 $ par Action, payable en espèce.

LIRE PLUS : Vente de Transat : Mach est passé à l'action

La Proposition amendée

La Proposition amendée prévoit désormais seulement les conditions suivantes :

  • La terminaison par Transat de son processus de vente actuel avec Air Canada avant la signature d'une entente définitive d'acquisition avec Air Canada;
  • La signature d'une entente de confidentialité entre Mach et Transat prévoyant une période de 30 jours pour compléter une vérification diligente et signer une entente définitive d'acquisition pendant ladite période;
  • L'obtention des approbations des autorités réglementaires habituellement requises, notamment la révision de la Proposition amendée, par les autorités fédérales de la concurrence et du transport.

Mach profite de l’occasion pour rappeler que ni elle, ni son partenaire TM Grupo Inmobiliario, ni leurs filiales n'exercent aucune activité au Canada parmi les secteurs d'activités et/ou les domaines d'opération actuels de Transat. Autrement dit, elles n'exploitent une société aérienne, et ce, nulle part dans le monde. 

Au moment de mettre en ligne, Transat et Air Canada n’avaient pas réagi à la proposition amendée de Mach.

Indicateur