Test COVID avant le départ pour le Canada : «qu’arrive-t-il si un voyageur ne peut le passer?» et autres questions…


Test COVID avant le départ pour le Canada : «qu’arrive-t-il si un voyageur ne peut le passer?» et autres questions…
(Source : Voyage.gc.ca)

Dès ce jeudi (7 janvier), on le sait, Ottawa exigera que tous les passagers aériens âgés de cinq ans ou plus présentent des documents écrits ou électroniques attestant un résultat négatif à un test PCR de dépistage de la COVID-19 réalisé dans le 72 heures précédant le voyage d’un pays étranger vers le Canada.

Cette nouvelle annoncée le 31 décembre a suscité de nombreuses questions. Transports Canada répond à certaines d’entre elles dans un document d’information, dont nous reproduisons ci-dessous quelques extraits.




Qu’arrivera-t-il si un voyageur ne peut passer un test de dépistage de la COVID-19 dans le pays où il se trouve ?

Peut-il toujours monter à bord d’un vol et passer un test au Canada ? Y a-t-il une autre option au Canada lorsque le voyageur arrive et qu’il n’a pas été en mesure de passer un test de dépistage de la COVID-19 à l’étranger ?

Les personnes qui voyagent à partir d’un pays où les tests PCR ne sont pas disponibles seront tenues de se présenter à un site de quarantaine désigné de l’Agence de la santé publique du Canada pour la durée de leur quarantaine obligatoire de 14 jours. Les retards dans l’obtention des résultats des tests ne s’appliquent pas.

Le transporteur aérien peut-il refuser l’embarquement à un voyageur qui n’a pas effectué ou n’a pas réussi à passer un test ?

Oui. Sauf exception, la présentation au transporteur aérien d’un résultat négatif valide à un test sera une condition d’embarquement sur un vol vers le Canada et, par conséquent, un transporteur aérien devra refuser l’embarquement à un passager qui ne peut en faire la démonstration.

Qui paiera le coût d’un test PCR à l’étranger ?

Les voyageurs doivent contacter leur fournisseur d’assurance voyage (qu’il s’agisse d’une assurance de groupe, individuelle ou de type carte de crédit) pour savoir ce que comprend leur couverture des frais médicaux liés à COVID-19.

Pour les voyageurs qui n’ont pas d’assurance voyage, nous leur recommandons vivement de souscrire immédiatement une assurance et de s’assurer qu’elle couvre les frais médicaux liés à COVID-19, les autres frais d’urgence non liés à COVID-19, ainsi que l’annulation et l’interruption du voyage. Lisez les petits caractères et vérifiez les termes, conditions, limitations, exclusions et exigences de votre police d’assurance.

Sinon, les voyageurs sont censés couvrir tous les frais liés au test et à l’obtention de la preuve du résultat du test.

Quels tests de dépistage de la COVID-19 sont officiels ou acceptables ?

Le résultat du test doit provenir d’un laboratoire accrédité par une organisation externe (par exemple, un gouvernement, une association professionnelle ou une accréditation ISO). Seul un document écrit ou électronique attestant un résultat négatif à un test effectué en laboratoire (un test PCR) mené dans les 72 heures précédant l’embarquement sur un vol à destination du Canada sera accepté.

La période de 72 heures commence-t-elle à compter du début du voyage ou de l’heure prévue d’arrivée au Canada ? 

Est-ce que cette période s’applique au moment du test ou au moment où les résultats sont obtenus ?

Un test d’amplification en chaîne par polymérase (test PCR) pour le dépistage de la COVID-19 doit être réalisé moins de 72 heures avant l’embarquement sur un vol à destination du Canada. En d’autres termes, l’échantillon doit avoir été prélevé dans les trois jours précédant le vol, les résultats devant être disponibles dans l’intervalle.

Ce délai tient compte du fait que les passagers peuvent mettre quelques jours à recevoir leurs résultats à la suite d’un test PCR. De plus, les vols peuvent être retardés en raison de circonstances imprévues et indépendantes de la volonté du transporteur aérien.

Les passagers devront-ils encore de se soumettre à une vérification de leur température avec la mise en place de cette nouvelle exigence ?

À l’heure actuelle, oui. Toutes les exigences sanitaires existantes demeurent en place, y compris les questions sur la vérification de l’état de santé, la vérification de la température et le port du masque à bord des vols à destination du Canada.

Une preuve du vaccin remplacerait-elle le test ?

Pour l’instant, une preuve de vaccination ne remplace pas un résultat de test négatif. Bien qu’un vaccin protège une personne contre la maladie, d’autres preuves sont nécessaires pour comprendre si une personne vaccinée peut toujours transmettre le virus.

Pourquoi les tests préalables à l’embarquement ne réduisent-ils pas les mesures de quarantaine ?

Le test préalable à l’embarquement est une autre mesure qui renforce notre niveau de protection, mais il peut toujours passer à côté de certaines infections à la COVID-19. La quarantaine de 14 jours est la mesure la plus efficace que nous connaissons pour limiter la propagation de COVID-19.

Quels sont les services consulaires disponibles si un voyageur ne peut pas prendre un vol de retour au Canada ?

Nous continuons à fournir des services consulaires aux Canadiens à l'étranger. Vous trouverez des renseignements sur les services consulaires du Canada à l'adresse voyage.gc.ca. À propos des services consulaires : les bureaux du gouvernement canadien à l'étranger ne fournissent pas de soins médicaux (y compris l'administration du test COVID-19) et ne couvrent pas les frais médicaux des citoyens canadiens à l'étranger.

Les Canadiens devraient s'inscrire à l'Inscription des Canadiens à l'étranger s'ils ne l'ont pas déjà fait. Ce service permet aux Canadiens de recevoir d'importantes mises à jour sur la sécurité de la part du gouvernement du Canada.




Pour lire le document d’information de Transports Canada dans son intégralité, cliquer ici.


LIRE PLUS – Test COVID négatif à compter du 7 janvier : l’IATA exhorte Ottawa à mettre ça sur la glace 

LIRE PLUS – Test de COVID négatif à partir du 7 janvier : premières réactions de l’industrie 

LIRE PLUS – Test COVID négatif exigé pour les arrivées internationales : les transporteurs réagissent (plutôt mal) !

LIRE PLUS – Test de COVID négatif pour entrer au Canada : ça commence le 7 janvier ! 

Indicateur