Crédits voyage : Option consommateurs revient à la charge !


Crédits voyage : Option consommateurs revient à la charge !

Option consommateurs revient à la charge dans le débat sur les crédits offerts par les transporteurs aériens aux voyageurs dont le vol a été annulé pour cause de COVID-19.

LIRE PLUS : Front commun de six associations de consommateurs contre les crédits des compagnies aériennes

Alors que le gouvernement du Canada prévoit une mise à jour économique ce mercredi (8 juillet), l’association de défense des droits des consommateurs l’invite à profiter de l’occasion pour forcer les compagnies aériennes à rembourser les clients canadiens.

Pour étayer sa demande, Option consommateurs rappelle qu’Air Canada a récemment annoncé qu’elle allait rembourser les voyageurs européens pour se plier à la réglementation en vigueur dans l’Union européenne.

« Il est inconcevable qu’une compagnie canadienne rembourse les clients étrangers, mais pas ceux de son propre pays. Si Air Canada est en mesure de respecter les lois d’ailleurs, nous ne comprenons pas pourquoi elle ne peut pas respecter les lois canadiennes », s’insurge Christian Corbeil, directeur général d’Option consommateurs.

LIRE PLUS : Crédits voyage : l’AAVQ réplique à Option consommateurs

Pas de réponse du ministre des Transports

L’organisme sans but lucratif rappelle ne pas être seul à souhaiter que le gouvernement force les compagnies aériennes à offrir la possibilité aux consommateurs d’obtenir un remboursement pour les voyages.

Option consommateurs mentionne qu’une motion a été votée à l’unanimité à l’Assemblée nationale demandant au fédéral d’intervenir; que plusieurs députés fédéraux tous partis confondus ont appuyé sa cause; qu’une pétition déposée à la Chambre de communes a récolté plus de 32 000 signatures en un mois…

« D’autres associations de consommateurs et membres de la société civile ont interpellé à plusieurs reprises le gouvernement au cours des dernières semaines... [Mais] en aucun temps, le ministre des Transports, Marc Garneau, n’a daigné répondre ou envoyer un simple accusé de réception aux lettres des associations. »

Et Christian Corbeil de conclure :

« C’est à se demander si le ministre est vraiment à l’écoute des consommateurs canadiens qui sont nombreux à vivre des difficultés financières ou s’il est seulement sensible aux doléances de l’industrie. »

Indicateur