Coronavirus : de nouvelles exigences affectent les transporteurs canadiens


Coronavirus : de nouvelles exigences affectent les transporteurs canadiens

De nouvelles exigences d’entrée sur le territoire des États-Unis sont en vigueur depuis hier (2 février). Entre autres, elles interdisent l’entrée au pays par un aéroport de prédédouanement à tout voyageur ayant séjourné en Chine (sauf Hong Kong et Macao) au cours des 14 jours précédant son vol.

Il y a quelques exceptions à cette règle, notamment si le voyageur est un citoyen américain titulaire d'un passeport américain ou un résident permanent légal des États-Unis. Néanmoins, ces personnes ne seront autorisées à voyager que vers JFK, ORD, SFO, SEA, HNL, LAX ou ATL.

LIRE PLUS : Coronavirus : Air Canada suspend tous ses vols directs vers la Chine

Israël et la Jamaïque

D’autres pays, dont Israël et la Jamaïque, imposent aussi de nouvelles exigences pour l’entrée sur leur territoire à l’intention des clients qui ont séjourné en Chine. Ainsi, les personnes ayant séjourné en Chine moins de 14 jours avant le voyage prévu en Jamaïque ou en Israël ne pourront pas monter à bord de leur vol vers les destinations en cause.

Les transporteurs aériens invitent leurs passagers à visiter le site Web de leur pays de destination pour connaître les exigences d’entrée.

« Politiques de bonne volonté »

Par ailleurs, Air Canada et WestJet ont implanté des « politiques de bonne volonté » pour les passagers visés.

« Les clients qui ne sont pas en mesure de voyager en raison des nouvelles exigences d’entrée émises par les gouvernements pourraient avoir droit à un remboursement », indique Air Canada.

La politique peut s’appliquer si le billet a été émis au plus tard le 2 février et que la date de voyage initiale est du 2 au 15 février.

LIRE PLUS : Nouveau coronavirus : l’OPC s’en mêle !

« Tout invité affecté en raison des nouvelles exigences d'entrée imposées par le gouvernement [américain] peut être admissible à modifier son vol ou à annuler pour un remboursement », indique pour sa part WestJet.

La politique s’applique également si le billet a été émis au plus tard le 2 février et que la date de voyage initiale est du 2 au 15 février.

Indicateur