«À contrecoeur», Air Canada réduit substantiellement son horaire en juillet et en août

  • Aviation
  •   30-06-2022  11:20
  •   Pax Global Media

«À contrecoeur», Air Canada réduit substantiellement son horaire en juillet et en août
Michael Rousseau, président et chef de la direction d’Air Canada.
Pax Global Media

« Pour atteindre le degré de stabilité opérationnelle nécessaire, nous devons, à contrecoeur, pratiquer des réductions substantielles de notre horaire en juillet et en août, afin de diminuer les volumes et les flux de passagers à un niveau que nous croyons viable pour le système de transport aérien », a annoncé Michael Rousseau, président et chef de la direction d’Air Canada, dans une lettre adressée aux clients.

LIRE PLUS – Air Canada présente une série de mesures pour aider ses clients 


Les changements n’affectent pas les vols internationaux

Plus précisément, Air Canada réduit son horaire d’un total de 77 vols aller-retour (ou de 154 vols) en moyenne par jour en juillet et en août. Avant que cette mesure n’entre en vigueur, Air Canada exploitait en moyenne 1000 vols par jour.

Trois services seront suspendus temporairement : Montréal–Pittsburgh, Baltimore–Kelowna et Toronto–Fort McMurray.

La plupart des vols touchés par les réductions sont au départ ou à destination de ses plaques tournantes de Toronto et de Montréal. Ce sera principalement la fréquence des vols qui sera réduite – tout particulièrement celle des vols transfrontaliers et intérieurs assurés par des appareils de plus petite taille en soirée et en fin de soirée.

Les changements n’affectent pas les vols internationaux d’Air Canada, si ce n’est que quelques modifications d’heure, afin de réduire les vols en période de pointe et d’harmoniser le flux de passagers.

La Société précise que ses clients sont automatiquement avisés lorsque des vols sont annulés. Elle leur offre des options si celles-ci sont disponibles à ce moment-là, ou cherche des solutions de rechange si le client le souhaite. Les clients peuvent aussi demander un remboursement.


Air Canada s’excuse

Dans sa lettre aux clients, le président d’Air Canada explique qu’après deux ans de pandémie, la situation est malheureusement loin d'être normale, alors que le public recommence à prendre l'avion « à une fréquence sans précédent pour notre industrie ».

« Cette augmentation subite des déplacements a créé une pression extraordinaire et imprévue sur tous les éléments du système de transport aérien à l'échelle mondiale », souligne-t-il.

Michael Rousseau assure qu’Air Canada avait anticipé la situation et qu’elle a pris des mesures concrètes pour s’y préparer, notamment « les embauches les plus massives et les plus rapides de notre histoire et des investissements dans les appareils et l'équipement ». Mais cela n’a pas suffi, reconnaît-il.

« Bien malgré nous, ce contexte a entraîné l'annulation de vols et des lacunes en matière de service clientèle de notre part, aussi nous présentons nos plus sincères excuses à nos clients et à nos employés. »

Air Canada a aussi cherché à renforcer sa résilience opérationnelle et à offrir d'autres options à ses clients, poursuit le président, en évoquant la politique flexible de la société sur les modifications de réservations, ses nouveaux outils d'autogestion des voyages, ses améliorations des opérations aux aéroports et ses ajustements de l'horaire…

Néanmoins, les réductions substantielles de l’horaire en juillet et en août s’imposent, dit-il, « pour atteindre le degré de stabilité opérationnelle nécessaire ».

« C'est une décision difficile, parce qu'elle entraînera d'autres annulations de vol et de fâcheuses conséquences pour certains clients. Toutefois, en procédant aux annulations à l'avance, nous donnons le temps aux clients touches d'examiner et de prendre d'autres dispositions, au lieu de voir leurs plans de voyage perturbés peu de temps avant ou pendant leur voyage avec peu de solutions de rechange disponibles. Cela nous permettra aussi d'offrir un service convenable à toute notre clientèle », plaide Michael Rousseau.

Le président d’Air Canada se dit convaincu que les changements apporteront les améliorations visées. Il prévient toutefois que « les véritables avantages de cette mesure prendront du temps à se faire sentir, graduellement, à mesure que l'industrie retrouvera sa fiabilité et sa robustesse d'avant-pandémie ».

« Au nom de toute l'équipe d'Air Canada, je vous présente mes sincères excuses pour les modifications que vous avez dû ou pourriez devoir apporter à votre plan de voyage dans ce contexte sans précédent », conclut-il.

Ci-dessous, nous reproduisons intégralement la lettre de Michael Rousseau.





Bonjour,

À Air Canada, nous savons à quel point vos plans de voyage sont importants. C'est encore plus vrai aujourd'hui, alors que beaucoup d'entre vous effectuent un premier voyage après des années de pandémie. Que ce soit pour des vacances attendues depuis longtemps, une visite chez des parents et des amis ou un voyage d'affaires, nous vous sommes reconnaissants de votre clientèle et nous sommes conscients de notre responsabilité lorsque des personnes com me vous font confiance à notre société aérienne pour leurs déplacements.

La situation est malheureusement loin d'être normale pour notre industrie à l'échelle mondiale, et cela nuit à nos activités et à notre capacité à vous servir avec notre degré d'attention habituel. Début 2020, la pandémie de COVID-19 a réduit le système de transport aérien au point mort sur toute la planète. Aujourd'hui, plus de deux ans plus tard, les voyages remontent en flèche dans le monde et le public recommence à prendre l'avion à une fréquence sans précédent pour notre industrie.

Cette augmentation subite des déplacements a créé une pression extraordinaire et imprévue sur tous les éléments du système de transport aérien à l'échelle mondiale. Partout, les vols retardés et la congestion aux aéroports sont fréquente en raison d'un ensemble complexe de facteurs récurrents qui touchent les sociétés aériennes et nos partenaires de l'écosystème de !'aviation. D'autres industries sont confrontées à des problèmes semblables, alors qu'entreprises et fournisseurs éprouvent de la difficulté à reprendre leurs activités, à débloquer les chaînes d'approvisionnement et à répondre à la demande refoulée.

À Air Canada, nous avons anticipé bon nombre de ces facteurs et avons commencé à prendre des mesures concrètes au coeur de la pandémie pour être prêts à redémarrer promptement. Et pourtant, en dépit d'une planification détaillée et rigoureuse, les embauches les plus massives et les plus rapides de notre histoire et des investissements dans les appareils et l'équipement, nous devons nous rendre à l’évidence que les défis complexes et inévitables de l'industrie ont également perturbé les activités d'Air Canada. Bien malgré nous, ce contexte a entraîné l'annulation de vols et des lacunes en matière de service clientèle de notre part, aussi nous présentons nos plus sincères excuses à nos clients et à nos employés.

Pour résoudre ces problèmes, nous avons pris d'importantes mesures destinées à renforcer la résilience opérationnelle et à offrir d'autres options à nos clients (p. ex., politique flexible sur les modifications de réservations, nouveaux outils d'autogestion des voyages, améliorations des opérations aux aéroports et ajustement de l'horaire). Cependant, pour atteindre le degré de stabilité opérationnelle nécessaire, nous devons, à contrecoeur, pratiquer des réductions substantielles de notre horaire en juillet et en août, afin de diminuer les volumes et les flux de passagers à un niveau que nous croyons viable pour le système de transport aérien.

C'est une décision difficile, parce qu'elle entraînera d'autres annulations de vol et de fâcheuses conséquences pour certains clients. Toutefois, en procédant aux annulations à l'avance, nous donnons le temps aux clients touches d'examiner et de prendre d'autres dispositions, au lieu de voir leurs plans de voyage perturbés peu de temps avant ou pendant leur voyage avec peu de solutions de rechange disponibles. Cela nous permettra aussi d'offrir un service convenable à toute notre clientèle.

Je peux vous assurer qu'Air Canada travaille également en étroite collaboration avec les aéroports, le gouvernement et ses tiers fournisseurs de services, qui s'efforcent tous de rétablir les normes d'exploitation de l'industrie à leur niveau prépandemique.

Nous sommes convaincus que ces changements apporteront les améliorations visées. Pour définir les attentes, il faut toutefois comprendre que les véritables avantages de cette mesure prendront du temps à se faire sentir, graduellement, à mesure que l'industrie retrouvera sa fiabilité et sa robustesse d'avant-pandémie.

Au nom de toute l'équipe d'Air Canada, je vous présente mes sincères excuses pour les modifications que vous avez dû ou pourriez devoir apporter à votre plan de voyage dans ce contexte sans précédent. De plus, je tiens à vous assurer que nous sommes bien conscients des enjeux actuels, que nous prenons des mesures à cet égard et que nous sommes persuadés d'appliquer la bonne stratégie pour relever ces enjeux. II s'agit de la priorité absolue de notre entreprise a tous les niveaux.

Nous vous sommes reconnaissants de votre patience et de votre compréhension. Nous comptons bien avoir l'occasion de vous servir de nouveau et de regagner votre fidélité à un moment où nous pourrons mieux démontrer notre engagement à prendre soin de nos clients comme vous.

Sincères salutations,


Michael Rousseau

Président et chef de la direction

Air Canada




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur