Jeudi,  24 septembre 2020  14:03

Ce type de masque n'est plus autorisé sur les vols d'Air Canada


Ce type de masque n'est plus autorisé sur les vols d'Air Canada
Les masques avec une soupape d'expiration ont été jugés inefficaces dans la protection contre la COVID-19.
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Air Canada a publié un message sur Twitter ce mercredi 2 septembre pour clarifier une règle concernant un certain type de masque que certains magasins vendent.

Les masques avec une soupape d'expiration ont été jugés inefficaces dans la protection contre la COVID-19, selon les exigences énoncées par Transports Canada.

Certains masques disponibles dans le commerce ont ces valves, qui sont conçues pour rendre les masques plus respirants pour la personne qui les porte.

Cette fonction, bien que pratique, permet toujours aux gouttelettes respiratoires potentiellement infectieuses de se répandre à l'extérieur du masque, selon le gouvernement.

« Les masques avec soupapes d'expiration ne sont pas recommandés, car ils ne protègent pas les autres contre la COVID-19 et ne limitent pas la propagation du virus », peut-on lire dans une déclaration sur le site internet du gouvernement du Canada.

À ce titre, Air Canada conseille aux passagers de ne pas porter ces types de masques, car la compagnie aérienne les reconnaît plus immédiatement comme une méthode efficace pour prévenir la propagation du COVID-19.

«… Ils ne sont plus considérés comme des masques faciaux acceptables lorsque vous voyagez avec nous», a tweeté Air Canada.

Depuis le 20 avril, tous les passagers au Canada doivent porter un masque ou un masque non médical pour se couvrir la bouche et le nez pendant le voyage, conformément aux ordres de Transports Canada.

LIRE PLUS - Transport aérien : le port d’un masque devient obligatoire à plusieurs étapes clés

Les compagnies aériennes canadiennes ont récemment resserré leurs politiques de port de masque, ainsi que des sanctions pour les passagers qui refusent de porter un masque en vol.

La semaine dernière, WestJet a mis en œuvre de nouvelles mesures de sécurité qui visent ceux qui ne respectent pas leurs protocoles de port de masque.

LIRE PLUS - Masque obligatoire : WestJet implante une politique de tolérance zéro

Les contrevenants seront passibles de pénalités, y compris le refus d’embarquement, le retour de l’aéronef à la porte d’embarquement pour débarquer le passager, et l’interdiction de voyager pendant jusqu’à un an avec tous les membres du Groupe. (Outre WestJet, celui-ci englobe WestJet Encore, WestJet Link et Swoop.)

Indicateur