Canada Jetlines franchit une nouvelle étape


Canada Jetlines franchit une nouvelle étape

La compagnie aérienne à bas prix Canada Jetlines a obtenu une approbation conditionnelle de Transports Canada pour la formation des équipages de conduite (pilotes).

LIRE PLUS – Softvoyage fournira ses solutions technologiques à Canada Jetlines 

L'approbation finale du programme de formation des pilotes de Jetlines sera accordée lorsque Transports Canada aura examiné la formation dispensée dans le cadre du programme et qu'elle se sera avérée satisfaisante.

« Il s'agit d'une étape importante dans le processus d'obtention du certificat de transporteur aérien avec Transports Canada. Notre premier équipage commencera son programme de formation de pilote ce mois-ci et devrait avoir terminé sa formation sur simulateur à la fin du mois de février », s'est félicité Eddy Doyle, PDG de Canada Jetlines.

L’A320 comme standard de la flotte

Rappelons que la compagnie a choisi l'A320 comme standard de sa flotte, puisque que cet appareil offre « les meilleures économies d'exploitation, le confort du client et la technologie fly by wire ».

Au tournant de l’année, Jetlines a reçu son premier appareil A320-200, puis dévoilé une photo de l’appareil à une livrée évocatrice orange et bleue. Le plan du nouveau transporteur entièrement canadien est d'exploiter 15 de ces appareils d'ici 2025.

« L'Airbus 320 est un excellent appareil et un plaisir à piloter. Je n'ai pas piloté d'avion commercial au cours des quatre dernières années, et j'envie un peu nos pilotes qui suivent la formation », indique Eddy Doyle.

Duncan Bureau et… Jean Charest !


Eddy Doyle, Duncan Bureau et Jean Charest.


Rappelons que M. Doyle est épaulé, au sein de l’équipe de direction de Jetlines, par une figure bien connue de l’industrie : Duncan Bureau.

Ce dernier agit comme directeur commercial de Jetlines. M. Bureau a auparavant agi comme VP des ventes et de la distribution de Westjet, VP mondial ventes et distribution chez Air Canada et président d’Air Canada Rouge. Il a aussi assumé des fonctions clés chez Malaysia Airlines et Etihad.

Notons aussi que l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, siège au conseil d’administration de Jetlines.

En attente de sa licence

Alors que Canada Jetlines prévoit de desservir des destinations ensoleillées dans le sud des États-Unis, des Caraïbes, du Mexique pour le printemps 2022, la compagnie demeure en attente de réponses de l’Office des transports du Canada pour ses demandes de licences.

Canada Jetlines a déposé des demandes de licence intérieure, licence internationale (service à la demande) et licence internationale (service régulier – États-Unis).

L’OTC procède actuellement à l'analyse des informations transmises. On ignore quand cette analyse sera finalisée, puisqu’aucun délai normatif de traitement spécifique n’est lié à l'étape actuelle de l'examen de la demande.

L’obtention d’une licence demeure toutefois une étape clé.  

« En vertu de la Loi sur les transports au Canada un demandeur canadien doit obtenir en premier lieu un certificat d'exploitation aérienne auprès de Transports Canada. Ensuite, l'OTC doit s'assurer que ce demandeur satisfasse à certaines exigences légales liées à la propriété canadienne, à sa couverture assurantielle et qu’il remplisse les exigences financières réglementaires. Suite à cet examen, l'OTC pourrait délivrer une ou des licence(s) de services aériens », rappelle à ce propos l’OTC.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur