Bombardier supprime à nouveau des emplois


Bombardier supprime à nouveau des emplois

1000 personnes viennent d`être mises au chômage alors que l’avionneur québécois a décidé de « faire une pause » dans son projet de jet d’affaires  Learjet 85. Cette mesure a été prise pour concentrer les efforts sur les gros projets du moment à savoir le CSeries bien sûr et les autres avions d’affaires  Global 7000 et 8000. Ces suppressions de postes touchent le Mexique et les États-Unis, dans les usines de Querétaro et de Wichita au Kansas. Ceci constitue la troisième vague de licenciements depuis décembre 2013.

Il n’en fallait pas plus pour que le titre en bourse perde de sa valeur (-26% jeudi dernier, 326 millions de dollars évaporés en quelques jours), atteignant un son niveau le plus bas depuis 2009. Il faut dire que les bonnes nouvelles sont rares du côté de chez Bombardier où le plus gros projet, le CSeries, voulant concurrencer les meilleurs vendeurs que sont l’Airbus A319 et le Boeing 737, a pris énormément de retard suite à une explosion d’un des moteurs développés par Pratt & Whitney et a vu ses coûts explosés.

Bombardier a annoncé le 15 janvier dernier avoir réussi les tests pour le CSeries dans des conditions de froid extrême et table toujours sur une sortie en fin d’année. L’avion nécessite 2400 heures de vol pour obtenir son homologation des autorités canadiennes. Il en était à 700 fin 2014. 

Indicateur