Boeing 737 Max : Southwest suspend ses opérations à Newark


Boeing 737 Max : Southwest suspend ses opérations à Newark
Un Boeing 737 MAX 8 de Southwest Airlines
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

La saga des Boeing 737 MAX 8, cloués au sol depuis l'accident du vol ET302 d’Ethiopian Airlines, le 10 mars dernier, continue...

Southwest Airlines a publié hier (le 25 juillet) ses résultats financiers pour le deuxième trimestre. Loin de s'en tenir à un simple bilan comptable, la compagnie aérienne à bas prix a annoncé qu'elle ne ferait plus voler ses Boeing 737 MAX jusqu'au début de l'année 2020.

« Nous avons décidé de façon proactive de prolonger les ajustements du calendrier de vol du MAX jusqu'au 5 janvier afin de rendre nos opérations plus fiables pour les clients lors de leurs réservations de vols de l'automne et des vacances de fin d'année », peut-on ainsi lire dans le communiqué du transporteur américain.

Retrait à partir du 3 novembre

Conséquence de cette décision, elle annonce également qu'elle cessera par la même occasion ses activités à l'aéroport international Newark Liberty, à partir du 3 novembre prochain, afin de « consolider notre présence à New York à l'aéroport LaGuardia ».

Le transporteur assure que les passagers ayant réservé sur des vols après la date de fin se verront proposer « des options et de la flexibilité » pour les nouveaux vols.

Southwest, première compagnie aérienne à prendre une décision de cette ampleur, est pourtant l'une des plus importantes clientes de Boeing. Elle possède actuellement 34 exemplaires du 737 Max dans sa flotte et s'attendait à en réceptionner 44 autres cette année.

LIRE PLUS - Boeing MAX 8 : les compagnies aériennes à bas coûts canadiennes demeurent confiantes

D'autres compagnies aériennes vont-elles suivre ? Certaines compagnies aériennes, comme Swoop, sont convaincues que les avions voleront bientôt, alors que d'autres continuent de réajuster leurs horaires de vol à l'approche d'une saison estivale incertaine.

Indicateur