B737 MAX : Transports Canada lèvera l’interdiction le 20 janvier

  • Aviation
  •   18-01-2021  10:29
  •   Pax Global Media

B737 MAX : Transports Canada lèvera l’interdiction le 20 janvier
Pax Global Media

Se disant déterminé à assurer la sûreté et la sécurité des Canadiens, des voyageurs et du réseau de transport, Transports Canada formule des exigences supplémentaires pour autoriser la remise en service du Boeing 737 MAX.

Ainsi, Transports Canada a émis aujourd’hui une consigne de navigabilité pour les Boeing 737 MAX, qui souligne les modifications à apporter à l’aéronef avant sa remise en service dans l’espace aérien canadien.

La consigne de navigabilité comprend les mesures suivantes :   

  • l’installation d’une nouvelle version du logiciel pour  l’ordinateur de contrôle de vol afin de traiter les problèmes liés au système  de renforcement des caractéristiques de manœuvrabilité (MCAS);
  • une révision du logiciel de système d’affichage (MDS)  pour s’assurer que l’alerte en cas de désaccord (AOA DISAGREE) est disponible  sur les avions en configuration standard;
  • l’ajout de capuchons colorés installés sur les  disjoncteurs du vibreur de manche pour les distinguer lors de l’utilisation  d’une procédure facultative incluse dans le supplément du manuel de vol des  aéronefs canadiens, ce qui permet de désactiver un vibreur de manche intempestif;
  • la  modification de l’acheminement des fils électriques du circuit de compensation  du stabilisateur horizontal afin d’améliorer la séparation physique du câblage.

Cette consigne conclut l’examen de l’aéronef par le Ministère.

Remise en service

Le 20 janvier 2021, Transports Canada lèvera l’avis aux aviateurs (NOTAM) qui interdit l’exploitation commerciale de l’aéronef dans l’espace aérien canadien. La levée permettra la remise en service de l’aéronef au Canada.

« Au cours des 20 derniers mois, grâce à leur exigence et à leur rigueur, les experts en sécurité de l’aviation civile de Transports Canada ont veillé à ce que les préoccupations en matière de sécurité qui avaient été ciblées par le Ministère soient résolues », a déclaré le ministre des Transports, Omar Alghabra.

LIRE PLUS – WestJet souhaite utiliser le Boeing 737 MAX dès le 21 janvier 

Transports Canada a consacré bien plus de 15 000 heures à l’examen du Boeing 737 MAX. En plus de tous les examens, et afin de fournir une plus grande garantie que toutes les mesures sont mises en œuvre, un arrêté d’urgence a également été publié. Cet arrêté indique clairement les attentes et les exigences de  Transports Canada à l’égard des exploitants quant à la formation supplémentaire  pour les membres d’équipage. L’arrêté est complémentaire aux exigences de  conception et de maintenance présentes dans la consigne de navigabilité.

Cet  arrêté d’urgence signifie que tous les exploitants aériens canadiens doivent  intégrer les exigences énoncées dans le rapport d’évaluation opérationnelle de  l’Aviation civile de Transports Canada (TCAC) pour le Boeing 737 MAX dans leurs  programmes de formation modifiés aux fins d’approbation par le  ministre. Les exploitants aériens devront également s’assurer que les  pilotes aux commandes du Boeing 737 MAX ont satisfait aux exigences du  programme de formation applicable énoncées dans le rapport d’évaluation  opérationnelle de TCAC avant d’effectuer les vols d’entraînement, de convoyage  ou de mise en place.

Les Canadiens et l’industrie peuvent être rassurés...

Au moyen d’activités de surveillance, le Ministère a confirmé que les exploitants canadiens mettent en œuvre les mesures exigées et qu’ils seront prêts pour la remise en service de l’aéronef dans les prochains jours ou les prochaines semaines.

« Les Canadiens et l’industrie du transport aérien peuvent être assurés que Transports Canada a corrigé avec diligence tous les problèmes de sécurité avant de permettre la remise en service de cet aéronef dans l’espace aérien canadien », conclut le ministre Alghabra.

Pour plus d'information, cliquer ici.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur