Aviation : des bouées de sauvetage cruciales, mais qui prolongeront la crise


Aviation : des bouées de sauvetage cruciales, mais qui prolongeront la crise

L’IATA applaudit les mesures d’aide financière apportée par plusieurs gouvernements à l’industrie du transport aérien.

« L’aide gouvernementale permet de maintenir l’industrie à flot », reconnaît Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA. « Là où les gouvernements ont tardé à réagir ou l’ont fait avec des fonds limités, nous avons assisté à des faillites. Ce fut le cas en Australie, en Italie, en Thaïlande, en Turquie et au Royaume-Uni. »

LIRE PLUS : Les mesures de quarantaine risquent de freiner la croissance de l'aviation, selon l'IATA

Très lourd fardeau d’endettement

Néanmoins, l’IATA redoute les effets de la dette sur la relance des compagnies aériennes.

« Le prochain défi consistera à empêcher les compagnies aériennes de couler sous le fardeau d’endettement que cette aide crée », souligne l’IATA.

Or, ce fardeau sera très lourd, selon l’Association, puisque la dette de l’industrie mondiale du transport aérien pourrait atteindre 550 G$ d’ici la fin de l’année – une augmentation de 120 G$ (28 %) par rapport à la dette au début de 2020.

« Le remboursement des dettes aux gouvernements et aux prêteurs privés fera en sorte que la crise perdurera bien au-delà de la période nécessaire pour rétablir le trafic de passagers », ajoute M. de Juniac.

Nombreux autres défis

L’IATA souligne que le remboursement des dettes massives associées à l’aide financière s’ajoutera à plusieurs autres défis qui pèsent aussi sur la relance des compagnies aériennes.

« Maîtriser la COVID-19 et survivre au choc financier ne sont que les premières épreuves. Les mesures de contrôle post pandémie vont rendre les opérations plus coûteuses. Les coûts fixes devront être répartis entre moins de voyageurs. Et les investissements devront être compatibles avec nos cibles environnementales », énumère Alexandre de Juniac.

LIRE PLUS : Les recommandations sanitaires de l’IATA en vue du redémarrage de l’industrie aérienne

L’IATA recommande aux gouvernements qui réfléchissent encore à une aide financière de se concentrer sur les mesures qui permettront aux compagnies aériennes d’obtenir du financement par actions.

Indicateur