Vendredi,  24 septembre 2021  20:18

«Ce n’est pas une reprise, c’est une crise qui perdure»

  • Aviation
  •   30-07-2021  11:21
  •   Pax Global Media

«Ce n’est pas une reprise, c’est une crise qui perdure»
[IATA]
Pax Global Media

« Ce n’est pas une reprise, c’est une crise qui perdure en raison de l’inaction des gouvernements », a déclaré Willie Walsh, directeur général de l’IATA, en commentant les chiffres sur le trafic de passagers en juin.

LIRE PLUS – Les passagers ont confiance en la sécurité à bord et approuvent le port du masque 

Ces chiffres révèlent une très faible amélioration des marchés internationaux et intérieurs. Toutefois, la demande demeure considérablement inférieure à ce qu’elle était avant la COVID-19, en raison des restrictions imposées aux voyages internationaux.

« Nous constatons un certain mouvement dans la bonne direction, notamment dans certains marchés intérieurs clés. Mais la situation des voyages internationaux ne s’approche aucunement de ce qu’il faudrait. Juin devrait marquer le début de la haute saison, mais les compagnies aériennes n’assurent que 20% du trafic de 2019 », déplore Willie Walsh.

*Étant donné que les comparaisons entre 2021 et 2020 sont biaisées en raison de l’impact extraordinaire de la COVID-19, les comparaisons réfèrent à juin 2019 alors que le schéma de la demande était normal.


Vivement une reconnexion du monde gérée selon le risque

Le DG de l’IATA regrette que plusieurs gouvernements ne se fient pas aux données ou à la science pour rétablir la liberté de mouvement.

« Malgré l’augmentation du nombre de personnes vaccinées et l’amélioration des capacités de dépistage, nous sommes très près de perdre une autre saison haute d’été dans les importants marchés transatlantiques. »

Selon lui, la volte-face du Royaume-Uni (qui a réinstauré la quarantaine pour les personnes vaccinées arrivant de France) représente le genre de politique « qui sape la confiance des consommateurs au moment où nous en avons le plus besoin ».

« Ce qu’il nous faut, c’est la reconnexion du monde gérée selon le risque, plaide Willie Walsh. Les voyageurs vaccinés devraient retrouver leur liberté de mouvement. Un régime de dépistage efficace peut gérer suffisamment bien les risques pour ceux qui ne peuvent recevoir le vaccin. »

Le DG salue certains gouvernements, comme Royaume-Uni, Singapour et le Canada, qui fait connaître un calendrier de réouverture des frontières sans quarantaine pour les voyageurs vaccinés.

Il salue aussi la Commission européenne, qui a recommandé que ses États membres adoptent des protocoles de voyage alignés de près aux lignes directrices de l’OMS – y compris le dépistage chez les voyageurs non vaccinés.

« Des initiatives semblables de réouverture des frontières conformément aux orientations de l’OMS de la part des dirigeants américains en vue de vacciner leur population donneraient un élan critique pour démontrer que nous pouvons vivre et voyager tout en gérant les risques associés à la COVID-19 », conclut Willie Walsh.

LIRE PLUS – L’IATA entend réduire considérablement sa présence à Montréal 




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur