Aucun cas de COVID attribuable à une transmission entre passagers au Canada


Aucun cas de COVID attribuable à une transmission entre passagers au Canada

Régulièrement, des médias sèment l’inquiétude dans la population en évoquant que la COVID a été détectée dans des vols d'avion intérieurs et internationaux au Canada.

LIRE PLUS : La COVID détectée à bord de vols intérieurs et internationaux. Oui, mais…

L’information est juste. Elle provient d’une source gouvernementale. Toutefois, elle est moins alarmante qu’elle en a l’air.

En effet, l’information provient d’une page mise en ligne il y a plusieurs mois par le gouvernement du Canada, qui y propose une liste de chaque événement ou trajet où des cas de COVID-19 ont été confirmés.

Or, cette liste détaillée est mise à jour quotidiennement.

Autrement dit : quand, un jour donné, un média décide de rapporter de l’information provenant de ce site, il ne faut surtout pas conclure à une soudaine flambée de cas dans des vols d'avion intérieurs et internationaux au Canada. 

(D'ailleurs, puisque la liste est mise à jour quotidiennement, le média aurait tout aussi bien pu sortir cette information la veille, le lendemain, la semaine précédente ou suivante !)

LIRE PLUS : Une liste de tous les vols et de toutes les croisières lors desquels des Canadiens ont pu être exposés

Risque d'exposition n’égale pas transmission

Mais surtout : la page gouvernementale recense les situations de risque d'exposition à la COVID-19. Elle ne recense PAS les cas de transmission du coronavirus entre passagers.

Justement : combien rapporte-t-on de cas de COVID attribuables à une transmission entre passagers lors de vols à destination ou en provenance du Canada depuis le début de la pandémie ?

La réponse : aucun cas. Répétons-le : AUCUN.

« À ce jour, le gouvernement du Canada n’est au courant d’aucun cas attribuable à une transmission entre passagers lors de vols à destination ou en provenance du Canada », rappelait d’ailleurs Transports Canada, vendredi dernier (14 août), en présentant le « Plan de vol du Canada pour la navigation dans le contexte de la COVID-19 ».

Très rares cas de transmission

Les cas de transmissions de maladies dans un avion sont très rares, corrobore Air Canada.

« Les raisons qui expliquent ce taux de transmission en vol apparemment faible ne sont pas clairement établies, mais il pourrait notamment s’agir d’une combinaison de facteurs, comme le fait que les passagers ne se font pas face et que les dossiers des sièges forment une barrière entre eux. À cela s’ajoutent les caractéristiques du débit d’air de la cabine », précise le transporteur.  

Air Canada ajoute que des études scientifiques sur les maladies transmissibles et le transport aérien attestent aussi que le risque de transmission à bord d’un appareil est minime. Par exemple, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis affirment que la majorité des virus et des germes ne se propagent pas facilement dans un avion en raison de la circulation de l’air et de sa filtration.

LIRE PLUS : En prévision de «l'après», le Canada publie son «Plan de vol»

Un sondage confirme

Un sondage non officiel réalisé par l’IATA de janvier à mars 2020 auprès de 18 grands transporteurs aériens confirme aussi la tendance. 

L'enquête a établi à 0 le nombre de transmissions à bord entre passagers durant ces trois mois; à 4 le nombre de transmissions suspectées de passagers à des membres d’équipage; et à 4 le nombre de transmissions apparentes entre pilotes (avant, pendant ou après le vol).

Air Canada souligne que ce sondage a été réalisé avant que les transporteurs mettent largement en place des mesures de sécurité supplémentaires en réponse à la COVID-19 – le programme SoinPropre+ dans le cas d’Air Canada.

Or, les mesures supplémentaires mises en place par les transporteurs aériens – telles que le questionnaire préalable de dépistage, la prise de température et le port du couvre-visage obligatoire – sont aussi jugées efficaces pour contrer le risque de transmission de maladies à bord d’un appareil.

Rappelons que le « Plan de vol du Canada » présenté vendredi dernier (14 août) par le gouvernement canadien reconnaît que les programmes de biosécurité mis en place par les transporteurs et les aéroports respectent ou surpassent les mesures internationales en matière de santé et de sécurité.

LIRE PLUS - Le Plan de vol du Canada : « un grand pas en avant », selon Air Canada et WestJet

Crédit : Air Canada


Indicateur