Vendredi,  10 juillet 2020  14:18

Alexie Deschênes quitte Air Canada


Alexie Deschênes quitte Air Canada
© Pax Global Media.

Aux yeux de plusieurs, Alexie Deschênes était le visage d’Air Canada. Elle disait elle-même avoir « la rondelle » tatouée sur le cœur.

C’est donc une partie de son cœur qui s’est envolé quand elle a appris qu’on supprimait son poste de chef des comptes agences et développement des affaires – Québec.

LIRE PLUS : 10 questions à Alexie Deschênes

En entrevue avec PAX, Alexie Deschênes ne cache pas être sous le choc, même si – COVID oblige –, elle s’était préparée mentalement à cette possibilité.

« C’est dans des moments comme ça qu’on se rend compte à quel point notre travail forge notre identité. Alors que je me projetais à long terme chez Air Canada, je dois revoir mes plans et me redéfinir. »

Avant de fermer définitivement sa page Air Canada sur Facebook, Alexie Deschênes a pris la plume – et soigneusement pesé ses mots – pour annoncer la nouvelle de son départ aux membres de « sa grande famille du voyage ». [Voir ci-dessous]

« Pour moi, c’est important de leur dire "à la prochaine". J’aurais bien voulu leur dire aussi où je m’en vais… Mais j’ignore où je m’en vais ! »

N’en doutez pas : son premier choix est de rester dans le domaine du voyage.

« Notre domaine souffre, mais je suis sûre qu’il va s’en remettre. Par contre, ça sera peut-être long avant qu’il reprenne du poil de la bête.  Alors, en attendant, je n’aurai peut-être pas le choix d’aller voir ailleurs... »

Alexie Deschênes n’est pas sans ressources. Au début du mois, elle a d’ailleurs obtenu son diplôme des HEC. Avant d’être porte-étendard d’Air Canada, elle travaillait comme déléguée commerciale (secteur de l’entertainment) pour l’hôtel Opus de Montréal.

« Et parallèlement à mes intérêts pour la représentation, le développement des affaires et les PR, je suis aussi très motivée par mes valeurs liées à l’altruisme, la philanthropie. Je pourrais peut-être œuvrer au sein d’une fondation, qui sait ? C’est quelque chose qui m’a toujours intéressée ! »

Et de conclure :

« Je suis ouverte. Je reste optimiste. Je me dis que tout arrive pour une raison ! »

On pourra désormais joindre Alexie Deschênes à alexie_deschenes@hotmail.com.

Ci-dessous, nous reproduisons le message qu’elle a écrit sur Facebook à l’intention de ses collègues et amis de l’industrie.

LIRE PLUS : L’édition de mars 2020 de PAX magazine est maintenant disponible !



Que fais-tu dans la vie?

Cette question, plus souvent qu’autrement posée tout juste après « comment t’appelles-tu? », permet de former notre perception d’une personne et de qui elle est.  Ce que l’on fait dans la vie, notre carrière, forge, parfois malgré nous, notre identité.

Je m’apprêtais, le 4 juin prochain, à célébrer mon 8e anniversaire chez Air Canada.  8 incroyables années durant lesquelles j’ai eu la chance de jumeler passion et carrière pour faire d’Air Canada mon identité, qui je suis, qui j’étais.

C’est avec une tristesse qui dépasse les mots et que je n’avais jamais ressentie avant que je vous annonce que je ne fais désormais plus partie de la famille Air Canada.  Je lis et je relis les mots, mais leur sens m’échappe encore tellement toute cette situation me semble irréelle.

Hélas, tout ceci est bien trop réel.

Notre industrie a été heurtée de plein fouet par la pandémie de Covid-19 et les répercussions de ce virus sur notre réalité ont dépassé tout ce qu’on aurait pu imaginer.  Air Canada est forte et saura se relever de cette épreuve. 

Malheureusement, pour y arriver, elle doit laisser partir de nombreux passionnés, dont moi.

Je prends donc un moment pour m’adresser à ma famille du voyage.  Vous tous, conseillers, propriétaires, fournisseurs, collègues, offices de tourisme, personnel des aéroports, membres des chambres de commerce et j’en passe… Chaque personne avec qui j’ai eu la chance de travailler: merci.  MERCI d’avoir forgé mon identité, d’avoir fait de ces dernières années un chapitre coloré, stimulant, inspirant, exigeant, mais ô combien merveilleux.

Nous travaillons dans le plus beau des domaines et le jour viendra où nous pourrons nous retrouver de nouveau et permettre ensemble à notre Québec de parcourir le monde sans peur et ni confinement.

J’ai mal à mon industrie.  J’ai mal à mon identité.

À bientôt !

Alexie

alexie_deschenes@hotmail.com

Indicateur