Air Transat : Le A321neoLR, à la pointe de la technologie et du confort


Air Transat : Le A321neoLR, à la pointe de la technologie et du confort
Hortense des Dorides

Expatriée française au Canada, Hortense des Dorides est une journaliste basée à Ottawa et spécialisée dans le tourisme et l'art de vivre. Parmi ses récents coups de coeur aux quatre coins de la planète, l'Islande, l'Utah, Hawaii ou encore les Bahamas.

Le 3 mai dernier, Air Transat accueillait dans sa flotte son premier Airbus A321neoLR, un avion monocouloir de 199 sièges à longue portée. Vendredi dernier, nous avons pris place à bord de cet aéronef à la pointe de la technologie et du confort pour un vol direct Montréal-Bordeaux.

Une expérience à bord améliorée pour ses passagers: voici l’une des raisons pour lesquelles Air Transat souhaitait acquérir ces avions de nouvelle génération, 15 au total. Et on peut dire que c’est réussi.

Le Airbus A321neoLR dispose effectivement de qualités indéniables, propres à des avions de dernière génération.

D’abord, la cabine, qui comprend 12 sièges, sur trois rangées, en Classe Club, et 187 sièges en classe Économie, est très silencieuse. Nous avons pu l’expérimenter en regardant un film avec des écouteurs de type boutons, et non un casque anti-bruit, et surprise, les dialogues étaient étonnamment clairs sans pour autant mettre le volume à fond.

Le confort a également été rehaussé :

  • Dans la Classe Club, les sièges sont plus ergonomiques et disposent d’un repose-jambes ajustable.

  • Les sièges de la classe Économie sont quant à eux plus larges, pour un total de 46 cm (18 pouces), soit 3,8 cm de plus que dans les A310.

  • L’avion est doté de la cabine monocouloir la plus large de l’industrie, ce qui permet une circulation, un embarquement et un débarquement plus aisé pour les passagers. Effectivement, l’impression d’espace et de volume est bien réelle.
  • Côté divertissement, les écrans individuels en classe Économie sont également plus grands (25,7 cm contre 22,6 cm) et dotés de port USB.

Une flotte « tout-Airbus »

Le premier vol commercial a été fait le 15 mai, sur la liaison Montréal-Nantes.

 « Il s’agissait du premier vol commercial transatlantique pour un Airbus A321neoLR », explique Gilles Ringwald, Vice-Président, Commercial, qui précise qu’Air Transat est la seule compagnie nord-américaine à opérer cet avion, pour le moment.

La compagnie aérienne québécoise, couronnée pour la deuxième année consécutive meilleure compagnie aérienne vacances au monde à la cérémonie de remise des prix Skytrax, souhaite opérer une flotte composée à 100% d’avions Airbus, ce qui permettrait de faire des économies d’échelle.

« L’arrivée de ces avions dans notre flotte touche plusieurs aspects importants de notre plan d’affaires : optimiser nos coûts d’opération avant tout, offrir un réseau plus flexible et adapté à notre réalité commerciale, et enfin rehausser l’expérience-client », explique Joseph Adamo.

Concrètement, cet avion permet de faire une économie de 15% sur la consommation de carburant. 

« Il est aujourd’hui le plus efficient dans sa catégorie », précise Joseph Adamo.

Polyvalence et flexibilité

Les A321neoLR répondent très bien à la réalité commerciale d’Air Transat, puisque ce sont des avions offrant un large rayon d’action (jusqu’à 7400 kilomètres, soit la plus longue portée de tous les monocouloirs) avec une capacité, de moins de 200 sièges, adaptée à de nombreuses destinations offertes par Air Transat, dans le Sud comme en Europe.

« La beauté de cet appareil, c’est sa polyvalence et sa flexibilité, se réjouit Gilles Ringwald. Compte tenu de notre réseau, c’est un avion que nous pouvons utiliser sur presque la totalité de nos lignes. Pour l’Europe, seuls Rome et Athènes sont hors de portée au départ de Toronto et de Montréal. »

Le deuxième A321neoLR sera livré d’ici le 30 juin. Puis, deux autres suivront en février 2020, ainsi que deux autres d’ici mai 2020.

Les dates de livraison des neuf derniers appareils ne sont pas encore connues, mais ils devraient être livrés d’ici la fin 2021, pour ainsi pouvoir disposer d’une flotte modernisée et 100% Airbus en 2022.

Indicateur