Jeudi,  24 septembre 2020  14:04

Air Canada va commencer aujourd'hui les tests volontaires de COVID-19 à Toronto

  • Aviation
  •   03-09-2020  8:50
  •   Pax Global Media

Air Canada va commencer aujourd'hui les tests volontaires de COVID-19 à Toronto
Pax Global Media

Une nouvelle étude réalisée à Toronto vise principalement à recueillir des données afin de vérifier l'efficacité de diverses périodes de quarantaine pour les voyageurs.

McMaster HealthLabs (MHL), Air Canada et l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (GTAA) ont annoncé aujourd'hui qu'elles s'associaient pour mener une étude sur la COVID-19 avec la participation volontaire de voyageurs internationaux arrivant à l'aéroport international Lester B. Pearson de Toronto.

Cette annonce confirme la nouvelle publié précédemment par Reuters le 28 août selon lequel Air Canada allait commencer les essais de test COVID-19 sur les passagers dans le but de convaincre le gouvernement canadien d'assouplir ses règles de mise en quarantaine.

LIRE PLUS - Projets pilotes de dépistage de la COVID à l’aéroport : Air Canada et WestJet vont de l’avant

MHL est un organisme sans but lucratif qui élabore des projets de recherche et des solutions de dépistage liés à la COVID-19 pour accélérer la reprise des activités économiques pendant la pandémie.

« L'équipe de MHL, composée de médecins et de scientifiques de l'Université McMaster et du Research Institute of St. Joseph's de Hamilton, en Ontario ainsi que d'autres universités et organismes de recherche canadiens, produit des données scientifiques sur la COVID-19 pour protéger les Canadiens et soutenir une économie vigoureuse, affirme John Gilmour, chef de la direction de MHL. « Les données de notre étude serviront à examiner la faisabilité d'un programme de surveillance de la COVID-19 dans les aéroports ainsi que l'efficacité d'un test en autoprélèvement, et à étudier des options concernant la quarantaine de 14 jours pour les voyageurs internationaux. Le leadership d'Air Canada et de la GTAA dans l'aide à la recherche sur la COVID-19 servira de modèle à d'autres organismes cherchant à appuyer leurs décisions à l'aide de faits. »

Le Dr Jim Chung, médecin en chef d'Air Canada, explique :

« Air Canada a toujours prôné l'adoption au Canada de mesures rationnelles ayant un fondement scientifique concernant la COVID-19 pour permettre l'assouplissement prudent des restrictions de voyage et de la quarantaine obligatoire de 14 jours et ainsi parvenir à un meilleur équilibre pour les voyageurs et pour l'économie canadienne en évitant les répercussions négatives sur la santé publique. Nous sommes heureux de coparrainer cette étude d'une très grande importance qui, nous le croyons, révélera fort probablement d'autres possibilités que la mise en quarantaine et les restrictions globales actuelles. »

Et d'ajouter :

« Air Canada estime que les enjeux de déplacement liés à la COVID-19 peuvent être résolus de manière sécuritaire en adoptant une démarche s'appuyant sur des faits. L'étude menée par MHL, dont l'équipe possède des années d'expérience en recherche universitaire sur les maladies infectieuses, devrait nous donner une meilleure compréhension de la prévalence de la COVID-19 parmi les voyageurs, afin que les mesures de sécurité appliquées soient proportionnelles aux risques réels. »

Air Canada a pris les devants du secteur du transport aérien dans les mesures ayant trait à la COVID-19. Elle a notamment été parmi les premiers transporteurs dans le monde à exiger des clients le port d'un couvre-visage à bord et la première société aérienne des Amériques à prendre la température des clients avant l'embarquement. En mai, elle a lancé Air Canada SoinPropre+, un programme complet de mesures de biosécurité les plus avancées de l'industrie à chacune des étapes du voyage.

LIRE PLUS : Le VP de la sécurité d'Air Canada nous parle de SoinPropre+ et de l'avenir du transport aérien

« L'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto privilégie une approche scientifique qui priorise la santé et le bien-être des passagers et des travailleurs à l'aéroport. La première étape consiste à collecter des données et à les analyser, dans le cadre de l'étude sur les déplacements menée par McMaster HealthLabs, a déclaré Deborah Flint, présidente et chef de la direction, GTAA. Nous sommes heureux de nous associer à Air Canada dans le cadre de ce projet crucial et de collaborer avec le gouvernement du Canada pour réaliser des initiatives comme celle-ci, dont le but est de soutenir la reprise sécuritaire des voyages internationaux. »

L'étude d'une durée d'un mois a été conçue par MHL, qui la mènera conformément aux protocoles scientifiques approuvés par le conseil en matière d'éthique de la recherche. Cette étude, la plus vaste du genre, évaluera le nombre et le pourcentage de voyageurs internationaux qui arrivent au pays dont le test de dépistage de la COVID-19 s'avère positif durant la période de quarantaine imposée par le gouvernement fédéral. Les résultats de l'étude pourront être utiles au gouvernement du Canada dans ses décisions en matière de lutte contre la propagation de la COVID-19 et dans l'examen des diverses options envisageables. À titre de principal exploitant canadien de services aériens à l'aéroport international Lester B. Pearson de Toronto, Air Canada fournit ressources et soutien à l'étude.

Le Dr Marek Smieja, directeur scientifique du McMaster HealthLabs, professeur à l'Université McMaster et cochercheur principal de l'étude, a déclaré : « L'étude de MHL produira des données qui nous permettront de mieux comprendre et de communiquer les risques pour la santé des Canadiens liés au transport aérien ainsi que les risques liés à l'importation de la COVID-19. »

« Il est primordial d'avoir des données scientifiques pour éclairer les décisions relatives à la COVID-19 pour protéger les Canadiens et permettre la reprise des activités économiques, » a déclaré le Dr Vivek Goel, cochercheur principal de l'étude de MHL, professeur à l'Université de Toronto et ancien directeur général de Santé publique Ontario.

Dans le cadre de l'étude :

  • À compter du 3 septembre, les voyageurs internationaux arrivant à l'aérogare 1 de l'aéroport Toronto-Pearson seront invités à participer à l'étude sur une base strictement volontaire, après avoir donné leur consentement éclairé.
  • Les participants consentants fourniront un échantillon aux chercheurs de MHL avant de quitter l'aéroport, et ils devront ensuite fournir deux échantillons supplémentaires, qu'ils prélèveront eux-mêmes 7 jours, puis 14 jours après leur arrivée, ce qui coïncide avec la période de quarantaine imposée par le gouvernement fédéral.
  • MHL fera analyser les échantillons par le Research Institute of St. Joe's de Hamilton, afin de dépister la COVID-19 à l'aide du test de réaction en chaîne de la polymérase (PCR).
  • Les participants seront avisés par voie électronique des premiers résultats dans les 48 heures. Les données recueillies demeureront confidentielles; elles seront regroupées et rendues anonymes pour les besoins de l'étude.
  • Une analyse de données indépendante sera réalisée à la Dalla Lana School of Public Health de l'Université de Toronto, sous la supervision des chercheurs principaux, lesquels auront la responsabilité de publier les résultats dans des revues évaluées par des pairs et d'appuyer MHL dans la diffusion à grande échelle des conclusions de l'étude.

Pour de plus amples renseignements, visitez mcmasterhealthlabs.ca (en anglais seulement).

Indicateur