Mercredi,  30 septembre 2020  15:26

Air Canada « repense tous les aspects » du voyage, affirme son PDG Calin Rovinescu


Air Canada « repense tous les aspects » du voyage, affirme son PDG Calin Rovinescu
Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu.
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, affirme que le facteur le plus important dans le retour de la demande de voyages sera pour « les clients la confiance de pouvoir voyager avec nous en toute sécurité ».

Calin Rovinescu a fait cette déclaration dans une vidéo mise en ligne sur la chaîne YouTube d'Air Canada plus tôt cette semaine.

Dans cette vidéo publiée le 5 mai, le PDG affirme qu'Air Canada se concentre sur l'adoption de nouveaux protocoles concernant la propreté, la sécurité et l'hygiène alors que le monde s'adapte aux nouvelles réalités de la pandémie de COVID-19.

« Nous repensons activement tous les aspects de l'expérience de voyage », explique-t-il.

Fidèle aux paroles de Rovinescu, Air Canada a dévoilé le même jour un nouveau programme appelé SoinPropre+, qui se concentre sur la sécurité personnelle et l'amélioration de la préparation des avions pour offrir aux passagers une plus grande tranquillité d'esprit pendant le vol.

« Nous repensons activement à tous les aspects de l'expérience de voyage », explique le PDG d'Air Canada, Calin Rovinescu, dans une nouvelle vidéo.

Ce programme comprend des vérifications obligatoires de la température avant le vol (la première compagnie aérienne en Amérique du Nord à avoir introduit un tel protocole) et des questionnaires de santé que les clients doivent remplir.

Il y a de nouvelles politiques d'attribution des sièges qui permettent plus d'espace personnel en classe économique sur tous les vols jusqu'au 30 juin 2020.

Les clients recevront également des kits de soins pour le nettoyage et l'hygiène des mains.

LIRE PLUS : AC introduit des contrôles de température obligatoires et des kits d'entretien dans son programme SoinPropre+  

Est-ce l'avenir du transport aérien ? Pour le moment du moins.

Calin Rovinescu affirme que la distanciation sociale « sera accentuée » tout au long de l'expérience de voyage en avion, de l'enregistrement à l'aéroport aux signaux de sécurité, aux salons aux portes de l'aéroport jusqu'au moment de l'embarquement.

Et tandis que les restrictions publiques s'assouplissent lentement dans certaines provinces, Air Canada continuera d'appliquer des méthodes de « désinfection de qualité-hôpital » lors du nettoyage de ses avions et de ses salons d'aéroport.

« Nous maintiendrons et affinerons ces mesures rehaussées quand les voyages reprendront », indique Calin Rovinescu, ajoutant que la technologie, comme les options libre-service, sera également améliorée.

Malgré les changements actuels et à venir, le PDG affirme qu'Air Canada restera fidèle à ses racines :

« Nous mettrons tout en oeuvre pour préserver les éléments fondamentaux des produits et services de notre compagnie aérienne et les avantages concurrentiels acquis au fil des ans. »

Cette semaine, Air Canada a introduit les vérifications obligatoires de la température avant le vol, devenant ainsi la première compagnie aérienne en Amérique du Nord à le faire. (Air Canada)

Pire que le 11 septembre, le SRAS et la crise financière

Calin Rovinescu affirme que la pandémie de COVID-19 a conduit l'industrie du transport aérien dans la « période la plus sombre de l'histoire » de l'aviation commerciale.

« Pire que les conséquences du 11 septembre 2001, du SRAS ou de la crise financière mondiale de 2008 », reconnait-il.

Air Canada a suspendu 90% de son horaire, y compris les vols vers les États-Unis jusqu'au 21 mai.

La compagnie aérienne transporte seulement 5% du nombre de passagers par rapport à l'année dernière à la même époque, la majorité du personnel est en disponibilité et la plupart des avions sont immobilisés, explique Calin Rovinescu.

« Notre entreprise est plongée dans un coma artificiel », dit-il.

L'IATA rapporte que les revenus mondiaux des passagers devraient diminuer de 55%, ce qui entraînerait une perte de revenus de 450 milliards de dollars pour l'industrie du transport aérien.

Lundi, Air Canada a donné au public un avant-goût des conséquences financières du coronavirus après avoir enregistré une perte de 1,05 milliard de dollars au premier trimestre en raison de restrictions de voyage et de la fermeture des frontières.

LIRE PLUS : 1,05 milliard de dollars de perte pour Air Canada face à la « période la plus sombre de l'histoire de l'aviation »

En réponse, Calin Rovinescu a déclaré qu'il pourrait falloir jusqu'à trois ans à Air Canada pour revenir au niveau de revenus qu'elle avait en 2019.

Cette pandémie doit toutefois prendre fin en premier. Et pour y arriver, il faudra du temps, de la patience et respecter les protocoles de santé actuellement en place.

Regardez la vidéo complète de Calin Rovinescu ci-dessous

Indicateur