Air Canada : bénéfice record pour le deuxième trimestre malgré les Boeing


Air Canada : bénéfice record pour le deuxième trimestre malgré les Boeing

Air Canada a annoncé aujourd'hui un bénéfice de 916 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019, comparativement à 739 millions de dollars au deuxième trimestre de 2018.

« Je me réjouis d'annoncer qu'Air Canada affiche d'excellents résultats au deuxième trimestre, notamment des produits d'exploitation sans précédent de 4,757 G$ et des liquidités record de près de 7 G$. Bien que ces résultats dépassent nos attentes, l'interdiction de vol touchant les appareils 737 MAX de Boeing a nui à la croissance d'un exercice à l'autre. L'équipe de direction et l'ensemble des employés touchés par cet enjeu complexe ont accompli un travail extraordinaire en mettant en œuvre des solutions créatives pour notre parc aérien, notre horaire, notre réseau et nos activités afin de mener les passagers à destination durant le trimestre », a indiqué Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada.

Boeing : cloué au sol jusqu'en 2020

Selon Calin Rovinescu, l'effet de l'interdiction de vol des appareils 737 MAX de Boeing se fera sentir de façon plus aiguë durant la haute saison estivale et, par conséquent, le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts et dotation aux amortissements et aux pertes de valeur) du troisième trimestre devrait augmenter d'environ 5 % par rapport au troisième trimestre de 2018. 

« La capacité prévue au troisième trimestre devrait baisser d'environ 2 % en regard de la période correspondante de 2018, par opposition à une augmentation d'environ 3 % de la capacité initialement planifiée. Nous prévoyons de retirer les appareils 737 MAX de Boeing de l'horaire jusqu'au 8 janvier 2020 au plus tôt. Nous privilégions une approche prudente en matière d'horaire afin que les clients puissent faire leurs réservations en toute quiétude pour leurs vacances cet automne, et surtout cet hiver pendant les fêtes. Nous ne disposons actuellement d'aucune information fiable quant à l'échéancier de remise en service des appareils 737 MAX de Boeing et attendons l'aval des organismes de réglementation. Si les appareils sont remis en service plus tôt, nous étudierons la possibilité d'en réintégrer certains dans notre parc aérien comme appareils de remplacement ou de rechange » indique-t-il.

Le rôle de Transat A.T. Inc.

Selon Calin Rovinescu, Air Canada enregistre une croissance des revenus de chaque segment de marché et des revenus passagers du système de 10,7% sur une croissance de la capacité de 2,3%.

LIRE PLUS : Air Canada rachète Transat

À la suite de l'ordre donné par Transports Canada de clouer au sol la flotte de Boeing 737 MAX 8, Air Canada a entrepris une planification stratégique exhaustive afin de modifier la réservation des passagers concernés, en perturbant le moins possible leurs plans de voyage, notamment en remplaçant ou en détournant des avions.

« Nous avons également su bien gérer les coûts, compte tenu du défi qu'a constitué le remplacement de certains des appareils 737 MAX de Boeing retirés du service. Nous avons désormais dépassé notre objectif de 250 M$ d'économies réalisées au titre de notre programme de transformation des coûts et nous avons comprimé notre ratio de levier financier, qui est de 0,9 en regard de 1,2 au trimestre précédent. Le 27 juin, nous annoncions la conclusion d'une convention définitive visant l'acquisition de Transat A.T. Inc., transaction qui, une fois réalisée, profitera selon nous à toutes les parties intéressées. Déjà, les avantages de cette fusion ont été soulignés par d'importantes parties prenantes comme Unifor, Aéroports de Montréal, Tourisme Montréal, d'importantes agences de voyages, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Conseil du patronat du Québec et la Fédération des chambres de commerce du Québec » a expliqué le président et chef de la direction d'Air Canada.

Indicateur