Aide fédérale à Air Canada : des applaudissements, des bémols et quelques huées !


Aide fédérale à Air Canada : des applaudissements, des bémols et quelques huées !

« Nos messages ont été entendus ! » jubile la présidente de l'ACTA, Wendy Paradis, en se réjouissant du fait que l’aide accordée à Air Canada par le gouvernement du Canada ne se traduise pas un rappel de commissions.

Le président de l’AAVQ, Moscou Côté, n’est pas moins heureux devant ce qu’il qualifie d’« excellente nouvelle » pour les agents de voyages.

LIRE PLUS – AC annonce une nouvelle politique pour les voyages à venir

Les deux présidents voient dans la protection des commissions des agents de voyages une reconnaissance de l’importance de ces derniers par le gouvernement. Ils y voient aussi le fruit des pressions des associations de l’industrie et de leurs membres.

Se disant donc très encouragée, la présidente de l’ACTA note toutefois que certaines questions demeurent en suspens – « notamment le statut des commissions déjà rappelées », précise Wendy Paradis.

Le président de l’AAVQ, quant à lui, entend maintenant suivre de près les effets de l’annonce fédérale sur le gouvernement provincial. Selon Moscou Côté, l’aide fédérale prévue pour aider les transporteurs à rembourser les voyageurs réduira considérablement la pression sur le FICAV, qui n’aurait pu suffire, autrement, à rembourser les consommateurs.

« La table est mise », lance-t-il.

Sans surprise, le groupe de défense des consommateurs Vol en retard (VER) se dit particulièrement heureux de la mise en place d’un fonds de 1,4 G$ consacré aux remboursements de voyages annulés en raison de la COVID. Cela dit, VER indique que le dossier est loin d’être clos à ses yeux.

« D’abord, nous attendons les informations à savoir quand et comment se feront ces remboursements. Et qu’en est-il des autres compagnies aériennes? » demande le président Jacob Charbonneau, en assurant que VER n’arrêtera pas ses démarches « tant que tous les voyageurs lésés n’auront pas obtenu entièrement ce qui leur revient de plein droit. »

De son côté, WestJet a réagi sobrement, indiquant poursuivre ses discussions avec le gouvernement du Canada sur un cadre de reprise sécuritaire des déplacements.

« Nous demeurons concentrés sur une solution à long terme qui servira les intérêts des Canadiens. Nous ferons le point sur nos discussions avec le gouvernement du Canada en temps opportun », déclare la compagnie.

LIRE PLUS – Près de 6 G$ pour aider AC; les voyageurs seront remboursés; les agents ne devront pas rendre leurs commissions 

Réactions contrastées chez les syndicats

Le SCFP (qui représente près de 10 000 agents de bord d’Air Canada et d’Air Canada Rouge) se montre très critique vis-à-vis de l’entente. Le président de la composante Air Canada, Wesley Lesosky, reconnaît certes que l’annonce constitue une bonne nouvelle pour ses 2000 membres qui travaillent toujours chez Air Canada et pour la stabilité de l’entreprise.

« Mais pourquoi avons-nous dû patienter 13 mois pour une entente qui laisse plus de 7500 de mes membres sans réponse et sans soutien du revenu ? » demande-t-il.

À l’inverse, Unifor accueille favorablement le plan d'aide, jugeant qu’il offre « un bon équilibre de certitude pour les communautés, grandes et petites, la compagnie et ses travailleuses et travailleurs. »

Jerry Dias, président national d'Unifor, voit dans les nouvelles mesures fédérales « une reconnaissance du fait que les travailleuses et travailleurs de l'aviation sont essentiels à l'économie canadienne ».



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur