Aeromexico dépose le bilan, invoquant des « défis sans précédent »

  • Aviation
  •   02-07-2020  9:50
  •   Pax Global Media

Aeromexico dépose le bilan, invoquant des « défis sans précédent »
La plus grande compagnie aérienne du Mexique est la dernière à succomber aux pressions financières de la pandémie de coronavirus.
Pax Global Media

Aeromexico a déposé un dossier de mise en faillite (Chapitre 11) aux États-Unis, a indiqué le transporteur, le mardi 30 juin.

La plus grande compagnie aérienne du Mexique est la dernière à succomber aux pressions financières de la pandémie de coronavirus.

Le dépôt du chapitre 11 signifie que la compagnie aérienne peut entamer le processus de restructuration de ses opérations tout en continuant ses opérations quotidiennes.

La compagnie aérienne a déclaré dans un communiqué que « ce processus juridique n'interrompra pas les opérations de la compagnie aérienne" et que tous les billets, réservations et points bonus continueront d'être honorés ».

Aeromexico a l'intention d'utiliser la procédure du Chapitre 11 pour « renforcer sa situation financière et mettre en œuvre les changements opérationnels nécessaires pour faire face à l'impact de la pandémie de COVID-19 en cours et créer une plateforme durable pour l'avenir », a déclaré la société.

« Notre industrie fait face à des défis sans précédent en raison de baisses importantes de la demande de transport aérien », a déclaré Andrés Conesa, président-directeur général d'Aeromexico, dans un communiqué publié sur le site internet de la compagnie aérienne. « Nous nous engageons à prendre les mesures nécessaires pour pouvoir fonctionner efficacement dans ce nouveau paysage et être bien préparés pour un avenir prospère lorsque la pandémie de COVID-19 sera derrière nous. »

Aeromexico a suggéré que le mois de juillet sera l'occasion d'une reprise car elle prévoit de doubler le nombre de ses vols intérieurs et de quadrupler le nombre de vols internationaux par rapport à juin.

Le transporteur mexicain, comme de nombreuses compagnies aériennes, a considérablement réduit ses opérations passagers au cours des derniers mois, en utilisant sa flotte au sol pour des vols cargo uniquement pour expédier des articles tels que des fournitures médicales.

Aeromexico est la dernière compagnie aérienne d'Amérique latine à déposer le bilan.

En mai, le transporteur chilien LATAM et le colombien Avianca (AVH) en avait fait de même, invoquant la perte d'activité due à la pandémie.

LIRE PLUS : LATAM Airlines, la plus grande compagnie sud-américaine, veut éviter la faillite

Indicateur