6,2 M$ pour moderniser l’aéroport de Saguenay-Bagotville


6,2 M$ pour moderniser l’aéroport de Saguenay-Bagotville
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

« En raison de la croissance de l’achalandage à l’aéroport de Saguenay-Bagotville, l’agrandissement de l’aérogare devenait de plus en plus essentiel », a déclaré le ministre québécois des Transports, François Bonnardel, en annonçant, le 25 juin dernier, l’octroi d’une aide financière de plus de 6,2 M$ à la Ville de Saguenay pour l’agrandissement et le réaménagement de YBG.

Très attendue par la population, la réfection de cet aéroport est un projet majeur, globalement estimé à 21 M$, devant permettre à la ville et à la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean de se doter d’une infrastructure plus moderne et plus fonctionnelle.

Alors que l’aérogare actuelle couvre une superficie de 3 178 m2, le projet vise à agrandir le bâtiment actuel de 1 000 m2. Les travaux devraient prendre fin en 2021.

Vers de nouvelles liaisons ?

L’objectif est d’abord d’« offrir à la population, aux voyageurs d’affaires, aux travailleurs et aux touristes un passage plus agréable et confortable à l’aéroport », a souligné le ministre Bonnardel.

Parallèlement, on espère aussi que la modernisation de YBG aura pour effet de favoriser le développement de nouvelles liaisons.

« L’agrandissement de l’aérogare de Saguenay-Bagotville y insufflera un vent de modernité et aura pour effet de promouvoir les services aériens, voire de développer de nouvelles liaisons, ce qui stimulera l’économie de notre région », a souhaité la ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest.

Vers un service de douanes ?

Pour sa part, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, a dit espérer que la réfection de YBG favorise l’obtention d’un service de douanes permanent dans sa ville. Une section du nouvel immeuble est même prévue pour accueillir ce service réclamé depuis plusieurs années auprès du gouvernement du Canada.

« Ce nouvel aéroport 2.0, d’envergure internationale […] nous permettra assurément de poursuivre notre quête en vue de l’obtention d’un service de douanes permanent à Saguenay, en plus d’augmenter l’achalandage en attirant des visiteurs de l’extérieur », a déclaré la mairesse.

Depuis son ouverture il y a 52 ans, l’aéroport de Saguenay-Bagotville n’a jamais subi de modifications majeures bien qu’il soit l’un des plus importants aéroports régionaux du Québec. L’investissement de 6,2 M$ annoncés par le gouvernement du Québec s’ajoutera à un investissement de 14 M$ provenant de la Ville de Saguenay et des redevances portuaires.

En 2018, YBG a accueilli 120 000 passagers, soit 9 % de plus que l’année précédente.

Indicateur