« 2020 est vraiment une année à oublier pour ADM »

  • Aviation
  •   25-03-2021  23:56
  •   Pax Global Media

« 2020 est vraiment une année à oublier pour ADM »
Philippe Rainville, PDG d’ADM Aéroports de Montréal.
Pax Global Media

« L’année 2020 est vraiment une année à oublier pour ADM », a déclaré Philippe Rainville, PDG d’ADM Aéroports de Montréal, en présentant les résultats de l’exercice clos le 31 décembre dernier.

LIRE PLUS – COVID oblige : les FAA sont passés de 30 $ à 35 $ à YUL 

Tandis que le nombre de passagers à YUL en 2020 a baissé de 73,2% comparativement à 2019, le BAIIA* a chuté de 88,5 %. (ADM considère cette mesure comme le meilleur indicateur de sa performance financière.)

Il va sans dire : cette forte décroissance est la conséquence des restrictions de voyage imposées dans de nombreux pays en raison de la pandémie de la COVID-19 ainsi que de la stratégie mise en place au Canada pour gérer cette crise sanitaire mondiale.

Un peu plus optimiste grâce aux vaccins, mais…

« Bien que la relance de l’industrie aérienne se fasse attendre, les avancées réalisées au cours des dernières semaines dans la campagne de vaccination tant au Québec qu’à l’international nous rendent un peu plus optimistes quant à l’avenir, même si nous savons que nous sommes encore loin d’être au bout de nos peines », a indiqué Philippe Rainville.

ADM continue donc de multiplier ses efforts de réduction de coûts, ce qui a notamment impliqué, jusqu’ici, des baisses salariales, une réduction des effectifs de près de 30 %, et la suspension abrupte de tous les projets de développement…

Parallèlement, l’autorité aéroportuaire doit néanmoins continuer de se concentrer sur la poursuite de ses opérations aéroportuaires de façon sécuritaire.

« Je tiens d’ailleurs à remercier nos employés et nos partenaires qui rendent le tout possible grâce à leur collaboration et leur agilité exceptionnelle », conclut Philippe Rainville.

*Le BAIIA est l’excédent des produits par rapport aux charges avant impôts, charges financières, amortissement, dépréciation et quote-part des résultats d’une coentreprise.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur