1er trimestre d’Air Canada : des résultats pandémiques, en attendant «les jours meilleurs»

  • Aviation
  •   07-05-2021  10:26
  •   Pax Global Media

1er trimestre d’Air Canada : des résultats pandémiques, en attendant «les jours meilleurs»
Michael Rousseau, président et chef de la direction d'Air Canada.
Pax Global Media

« Le secteur du transport aérien canadien demeure plombé par les effets d'une pandémie de COVID-19 qui perdure et qui est en recrudescence au Canada, et les résultats d'Air Canada du premier trimestre en témoignent », déclare Michael Rousseau, président et chef de la direction d'Air Canada, en annonçant une perte nette de 1,304 G$ à ce trimestre.

LIRE PLUS – Près de 6 G$ pour aider AC; les voyageurs seront remboursés; les agents garderont leurs commissions 

Air Canada rapporte des produits d'exploitation de 729 M$ (en baisse de 80 % par rapport au premier trimestre de 2020); une perte d'exploitation de 1,049 G$ (contre 433 M$ au premier trimestre de 2020); un épuisement du capital net de 1,274 G$, soit une moyenne d'environ 14 M$ par jour…

« Malgré tout, grâce à l'excellent travail et au dévouement de nos employés, nous poursuivons l'exploitation selon un horaire restreint pour assurer les déplacements nécessaires et le transport de marchandises essentielles », poursuit M. Rousseau.

Au premier trimestre de 2021, la société a réduit sa capacité de 82 % en regard du premier trimestre de 2020 (et de 84 % par rapport au premier trimestre de 2019).

Au deuxième trimestre de 2021, Air Canada envisage d'à peu près doubler sa capacité par rapport au trimestre correspondant de 2020. Toutefois, si on compare à la période correspondante de 2019, la capacité au deuxième trimestre de 2021 devrait fléchir de 84 %...

« Des jours meilleurs attendent notre société »

« Je remercie nos employés pour leur professionnalisme et je tiens à les assurer, ainsi que nos investisseurs et l'ensemble de nos parties prenantes, que des jours meilleurs attendent notre société aérienne », assure Michael Rousseau.

Le président mentionne qu’au cours du trimestre, le taux d'épuisement du capital d'Air Canada s'est progressivement amélioré – « bien que légèrement étant donné les répercussions actuelles de la pandémie ».

Il indique aussi qu’Air Canada continue d'explorer d'autres créneaux générateurs de revenus, notamment via Air Canada Cargo et le programme Aéroplan transformé.

Michael Rousseau se félicite aussi du fait que le programme Air Canada SoinPropre+ visant la COVID-19 ait reçu la certification de niveau diamant en matière de sécurité sanitaire de la part de l'APEX; et de ce qu’Air Canada ait de nouveau été reconnue parmi les meilleurs employeurs de Montréal et comme l'un des meilleurs employeurs pour la diversité au Canada.

Air Canada souligne avoir ajouté des mesures supplémentaires depuis le début de 2021 au « plan d'atténuation des contrecoups de la COVID-19 et de reprise » mis en œuvre, en 2020 pour faire face aux effets néfastes de la pandémie.

Air Canada rappelle également avoir conclu, le 12 avril, une série d'accords de financement avec le gouvernement du Canada.

« Grâce, entre autres, à ces mesures, Air Canada est bien placée pour sortir plus forte de la pandémie », dit-il.

Vivement un plan de réouverture du Canada

Cela dit, Michael Rousseau juge crucial que les gouvernements annoncent et mettent en œuvre un plan de réouverture du Canada – « en gardant à l'esprit qu'un secteur aérien dynamique est vital à la reprise économique au Canada ».

« En remplaçant pour commencer les restrictions globales par des programmes de dépistage fondés sur une approche scientifique ainsi que des mesures de mise en quarantaine restreintes au besoin, le Canada peut procéder à sa réouverture et alléger les restrictions de déplacements en toute sécurité à mesure que se poursuivent les campagnes de vaccination », dit-il.

« Nous avons constaté ailleurs, en particulier aux États-Unis, que les voyages reprennent rapidement lorsque la pandémie s'estompe et que les restrictions sont levées, et nous nous attendons à ce que ce phénomène puisse se reproduire au Canada », conclut Michael Rousseau.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur