Vendredi,  3 février 2023  8:29

Vers une saison « normale » des ouragans dans l'Atlantique


Vers une saison « normale » des ouragans dans l'Atlantique

Alors que MétéoMédia vient d’annoncer « un été moins chaud, mais explosif » au Québec, on peut peut-être se consoler avec les prévisions de l’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) pour la saison des ouragans 2019. En effet, cette saison (qui commencera officiellement samedi) devrait être à peu près normale du côté de l’Atlantique, selon la NOAA.

Plus précisément, l’agence américaine estime à 40 % les probabilités d’une saison près de la normale du côté de l’Atlantique (tandis que les probabilités d’une saison inférieure ou supérieure à la normale sont de 30 % chacune).

Qu’est-ce qu’une saison normale ?

C’est une saison durant laquelle on peut s’attendre à de 9 à 15 tempêtes nommées (avec des vents soufflant à 62,8 km/h ou plus). De 4 à 8 de ces tempêtes pourraient devenir des ouragans (avec des vents de 119,1 km/h ou plus.

Quant aux ouragans majeurs (de catégorie 3, 4 ou 5; avec des vents de 178,6 km/h ou plus), leur nombre devrait varier de 2 à 4 entre le 1er juin et le 30 novembre cette année.

: De catégorie 5 avec des vents atteignant 160 km/h, l’ouragan Michael avait frappé près de Mexico Beach en Floride, le 10 octobre 2018, semant la destuction.

Notons que si la NOAA prédit chaque année l’ampleur de la saison des ouragans, elle ne s’aventure évidemment pas à prédire leur trajectoire ni leur lieu d’atterrissage.

La NOAA précise que c’est le phénomène météorologique El Nino, qui a cours actuellement (et qui devrait persister), qui a pour effet de réduire l'intensité de la saison des ouragans du côté de l’Atlantique.

Saison supérieure à la normale du côté du Pacifique

Par contre, l’effet de El Nino n’est pas le même pour les bassins du Pacifique Est et central. De ce côté, les perspectives s’avèrent nettement moins bonnes puisque les probabilités d'une saison supérieure à la normale atteignent 70 %.


Plus précisément, la NOAA prédit de 15 à 22 tempêtes nommées pour le Pacifique Est. De 8 à 13 de ces tempêtes risquent de devenir des ouragans et de 4 à 8, des ouragans majeurs. Pour le Pacifique central, l’agence prévoit de 5 à 8 cyclones tropicaux, y compris les dépressions tropicales, les tempêtes tropicales et les ouragans.

La NOAA base notamment ses prévisions sur des données satellitaires. L’agence affirme que celles de cette année sont particulièrement fiables grâce à l’utilisation, pour la première fois, d’une flotte de satellites d’observation de la Terre comportant trois satellites opérationnels de nouvelle génération.

« Prenez des précautions »

Affaires mondiales Canada (AMC) invite les Canadiens à prendre des précautions s’ils voyagent, durant la saison des ouragans, dans des zones menacées – comme les Caraïbes, le Mexique, l’Amérique centrale, ainsi que la côte est et la côte du golfe du Mexique aux États-Unis.

Le cas échéant, les voyageurs sont conviés à consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements d’AMC, et ce, à deux reprises : avant d’acheter leur billet de voyage et de nouveau avant de quitter le Canada.

Par ailleurs, le ministère recommande aux Canadiens voyageant dans une zone menacée durant la saison des ouragans de se munir d’une assurance voyage – et de s’assurer que celle-ci couvre l’annulation ou l’interruption de voyage en cas d’ouragan.

LIRE PLUS - Saison des ouragans : l'assurance voyage plus populaire que jamais

On leur conseille aussi de garder les coordonnées de leur transporteur aérien ou de leur voyagiste à portée de main en cas d’urgence, ainsi que celles des ambassades et des consulats les plus près de leur destination –sans oublier de s’inscrire au service d’Inscription des Canadiens à l’étranger.

En outre, ils devraient laisser une copie de leurs documents de voyage et des renseignements détaillés (itinéraire, visites guidées, vols, hôtels, navires de croisière, numéros de téléphone et adresses électroniques) à leur famille et à des amis à la maison.

AMC invite aussi les voyageurs concernés à être prêts à modifier leurs plans de voyage à court préavis et à leurs propres frais. Évidemment, ils devraient aussi rester à l’affût des dernières prévisions météorologiques régionales et suivre les conseils et les directives des autorités locales.

AMC fournit une aide consulaire d’urgence aux Canadiens confrontés à des situations imprévues à l’étranger. On peut contacter le ministère en appelant à frais virés au +1 613 996 8885 ou en envoyant un message à sos@international.gc.ca.

Indicateur