Mercredi,  19 janvier 2022  2:17

Variant Omicron : plus de détails sur les mesures additionnelles

  • Autre
  •   30-11-2021  19:30
  •   Pax Global Media

Variant Omicron : plus de détails sur les mesures additionnelles
Jean-Yves Duclos, Marco Mendicino et Omar Alghabra. [captures d'écran]
Pax Global Media

Le gouvernement du Canada a annoncé hier (30 novembre), la mise en place de mesures additionnelles contre le variant préoccupant Omicron. On connaît maintenant un peu plus de détails sur ces mesures.

LIRE PLUS – Tous les voyageurs aériens (sauf ceux provenant des É.-U.) devront subir des tests à l’aéroport canadien d’arrivée 

Tests à l’arrivée

Ainsi, au cours des prochains jours, tous les voyageurs entièrement vaccinés qui arrivent par voie aérienne en provenance de pays autres que les États-Unis seront soumis à un test de dépistage à leur arrivée.

Les voyageurs entièrement vaccinés devront également se mettre en quarantaine en attendant le résultat de leur test de dépistage subi à l'arrivée.

Les voyageurs non vaccinés qui ont le droit d'entrer au Canada continueront de subir des tests de dépistage – à leur arrivée et au huitième jour après leur arrivée – et de se mettre en quarantaine pendant 14 jours.

Toutefois, les personnes qui arrivent par voie aérienne devront maintenant demeurer dans une installation de quarantaine désignée ou dans un endroit adéquat en attendant le résultat de leur test de dépistage subi à l'arrivée.

« Bien que nos systèmes de surveillance fonctionnent bien, nous savons maintenant que le variant Omicron est présent au Canada. Nous devons demeurer vigilants », a expliqué le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos.

L'Égypte, le Nigéria et le Malawi ajoutés à la liste

Par ailleurs, le gouvernement du Canada élargit la liste des pays visés par des mesures d'interdiction d'entrée (d'abord annoncée le 26 novembre 2021). Il y inclut l'Égypte, le Nigéria et le Malawi.

En vigueur dès demain, les ressortissants étrangers qui se trouvaient dans l'un de ces pays au cours des 14 derniers jours se verront refuser le droit d'entrer au Canada :

  • Botswana
  • Égypte;
  • Eswatini;
  • Lesotho;
  • Malawi;
  • Mozambique;
  • Namibie;
  • Nigeria;
  • Afrique du Sud
  • Zimbabwe

Peu importe leur statut vaccinal ou leurs antécédents de dépistage de la COVID-19, les ressortissants canadiens (citoyens, résidents permanents, personnes inscrites au titre de la Loi sur les Indiens) qui se sont trouvés dans l'un de ces 10 pays au cours des 14 derniers jours devront se conformer à des mesures renforcées (voir ci-dessous) en matière de tests de dépistage avant l'entrée et à l'arrivée, de contrôle et d'obligation de mise en quarantaine.

D’autres mesures s’ajouteront au besoin

En date du 30 novembre, six cas du variant préoccupant Omicron ont été confirmés au Canada.

Le gouvernement du Canada continue de suivre l'évolution de la situation et de surveiller les données sur les cas. Il prévient qu’il modifiera les mesures frontalières, au besoin, pour réduire les risques d'importation découlant de voyages internationaux et de transmission de la COVID-19 et de ses variants au Canada.

« Les nouvelles exigences annoncées aujourd'hui servent de court-circuit de précaution à court terme, qui nous permettront d'évaluer la situation en évolution et de déterminer si des mesures additionnelles sont nécessaires pour protéger la santé des membres de la population canadienne », a déclaré le ministre des Transports, Omar Alghabra.

« Les agents des services frontaliers appliqueront toutes les mesures qu'ils jugent nécessaires pour respecter les exigences relatives à d'entrée au pays », a ajouté le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, en invitant les Canadiens à faire preuve de patience si le passage à la frontière est plus long en raison des nouvelles mesures.

Rappel des mesures renforcées

Les ressortissants canadiens ayant séjourné dans les dix pays mentionnés devront, dans les 14 jours avant leur voyage à destination du Canada :

  • obtenir, dans les 72 heures avant leur départ, un résultat négatif valide à un test moléculaire de dépistage de la COVID-19 dans un pays tiers avant de poursuivre leur voyage vers le Canada;
  • se soumettre à un test de dépistage à leur arrivée au Canada, et ce, peu importe leur statut vaccinal ou leurs antécédents de dépistage de la COVID-19;
  • subir un test de dépistage le huitième jour après leur arrivée et se mettre en quarantaine pendant 14 jours;
  • s'ils arrivent par voie aérienne, séjourner dans une installation de quarantaine désignée en attendant leur résultat au test de dépistage subi à l'arrivée; ils auront l'autorisation de poursuivre leur voyage dès l'obtention d'un résultat négatif;
  • s'ils arrivent par voie terrestre, ils peuvent être autorisés à se rendre directement à un lieu adéquat de quarantaine; en l'absence d'un plan de quarantaine approprié et solide (selon lequel ils n'auront aucun contact avec des personnes avec qui ils n'ont pas voyagé) ou s'ils n'ont pas accès à un moyen de transport privé pour se rendre à leur lieu de quarantaine, ils devront séjourner dans une installation de quarantaine désignée.

Les plans de quarantaine des voyageurs en provenance de ces pays feront l'objet d'un examen minutieux et d'un suivi rigoureux pour assurer le respect des mesures de quarantaine par les voyageurs.

De plus, l'ASPC communique avec les voyageurs entrés au Canada en provenance de ces pays au cours des 14 derniers jours, peu importe leur statut vaccinal ou leurs antécédents de dépistage de la COVID-19, et les invitera à subir un test de dépistage et à se mettre en quarantaine en attendant les résultats de ce test.

Rappel quant à la vaccination obligatoire

Depuis aujourd'hui (30 novembre), la vaccination est exigée pour tout voyage effectué au Canada ou à l'étranger.

Un test moléculaire de dépistage de la COVID-19 valide n'est plus accepté comme solution de rechange à la vaccination sauf pour les voyageurs admissibles à l'une des exemptions limitées, comme une incapacité médicale à se faire vacciner.

Les ressortissants canadiens qui sont entièrement vaccinés qui quittent puis reviennent au Canada par voie terrestre dans les 72 heures n'ont pas à présenter un résultat à un test moléculaire de dépistage préalable à l'entrée.

Rappel à propos d’ArriveCAN

L'utilisation d'ArriveCAN demeure obligatoire pour tous les voyageurs, peu importe leur mode de transport (par voie aérienne, terrestre ou maritime) et la durée de leur séjour à l'extérieur du Canada.

Tous les voyageurs doivent entrer les renseignements obligatoires dans ArriveCAN (application mobile gratuite ou site Web), y compris leur preuve de vaccination en français ou en anglais et un plan de mise en quarantaine avant leur arrivée au Canada.

 

LIRE PLUS :

Premier cas lié au variant Omicron confirmé au Québec : le gouvernement appelle les voyageurs à la prudence 

Variant Omicron : le Canada surveille la situation et modifiera encore les mesures frontières au besoin 

Nouveau variant Omicron: le Canada annonce 5 mesures pour sécuriser ses frontières 

Variant Omicron : « Les restrictions de voyage ne sont pas une solution à long terme pour contrôler les variants »  




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur